brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

La restauration et les bars encaissent une augmentation de la taxe sur la bière

 
8 avril 2021
Crédit photo: Veex / Pixabay

Début avril, la taxe d’accise fédérale sur la bière a augmenté pour la cinquième fois en quatre ans, et la deuxième fois au cours de la pandémie. Le taux d’imposition de la bière au Canada devient ainsi l’un des plus élevés au monde – près de 50 % du prix de la bière. Introduite en mars 2017, l’augmentation automatique de la taxe du gouvernement fédéral sur la bière survient le 1er avril tous les ans, sans vote des parlementaires.

Dans un communiqué, Bière Canada regrette cette augmentation, qui met encore plus de pression sur les bars et les restaurants en difficultés. « Continuer d’augmenter les taxes sur la bière en plein milieu de la pandémie est une mesure qui va à l’encontre de l’objectif du gouvernement d’appuyer la relance des entreprises les plus durement touchées au Canada, notamment les bars et les restaurants, a déclaré Luke Chapman, président par intérim de Bière Canada. La dernière chose que les Canadiens veulent voir en ce moment, ce sont des taxes plus élevées. »

Au cours des derniers mois, Bière Canada et différents partenaires des secteurs de l’accueil, du tourisme et de l’agriculture avaient demandé au gouvernement de geler les augmentations de la taxe sur la bière par le biais de la campagne « LevonsNosVerresPasLaTaxe », qui a recueilli plus de 10 000 signatures.

20 millions $ additionnels en taxes

Bien que la taxe s’applique au niveau des brasseries, elle entraîne en effet des retombées sur les restaurants canadiens par des prix plus élevés. Alors qu’en plein cœur de la pandémie les ventes dans les restaurants et les bars s’effondrent, l’augmentation du 1er avril représente selon Bière Canada une somme additionnelle de 20 millions de dollars en taxes pour les consommateurs et le secteur de l’accueil.

« Pour une brasserie de taille moyenne comme la nôtre, nous versons 61 millions de dollars en taxes chaque année et nos gains nets sont d’environ 4 millions de dollars. Cela signifie qu’en réalité notre entreprise rapporte au gouvernement quinze fois plus d’argent qu’à nous, compare George Croft, président et chef de la direction de la Waterloo Brewing Company. Nous faisons notre possible pour nous assurer que nous n’avons pas à transmettre plus de coûts aux bars, restaurants et consommateurs, car la relance sera longue. »

Même son de cloche à Moosehead Breweries : « Ce sont surtout les bars et les restaurants qui ont été très durement touchés et ils auront besoin de l’appui de tous leurs fournisseurs – y compris les fabricants de bière, dit Andrew Oland, directeur de la brasserie. Les brasseurs de tout le pays trouvent des façons de soutenir et d’aider nos bars et restaurants partenaires, mais il faut que le gouvernement intervienne et crée des conditions qui nous permettent d’appuyer la reprise. Augmenter nos taxes fait tout le contraire... »

Mots-clés: Canada
Alcool
Lois, règlements et permis
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).