brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

La majorité des propriétaires de PME comptent céder leur entreprise d’ici 10 ans

 
10 janvier 2023
Crédit photo: Canva

Selon un nouveau rapport de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), plus de 2 000 milliards de dollars en actifs commerciaux pourraient changer de mains puisque 76 % des propriétaires de PME comptent passer le flambeau d’ici 10 ans. La retraite est la principale raison invoquée par les chefs d’entreprise pour céder leur entreprise - 75 % . Cependant pour 22 %, c’est en raison de l’épuisement, et pour 21 %, c’est pour prendre du recul face à leurs responsabilités. Toutefois, seulement 1 propriétaire d’entreprise sur 10 aurait prévu un plan de relève formel écrit.

Le plus grand défi à la planification de la relève pour la moitié des chefs de PME - 54 % - est la recherche d’un acheteur ou d’un successeur adéquat. Près de la moitié - 43 % - ont de la difficulté à évaluer la valeur de leur entreprise et plus du tiers - 39 % - disent que l’entreprise dépend trop du propriétaire dans ses activités quotidiennes. Pour une grande majorité - 90 % - des propriétaires de PME, le facteur le plus important dans le transfert de l’entreprise est la protection des employés, suivi de près par l’obtention du meilleur prix possible - 84 % - et la recherche du bon acheteur - 84 % - pour assurer la continuité des activités.

« L’absence d’un plan de relève formel peut aussi déstabiliser les entreprises, explique Laure-Anna Bomal, coautrice du rapport et analyste de la recherche à la FCEI, dans un communiqué. Une majorité de propriétaires comptent sur la vente de leur entreprise pour financer leur retraite. S’ils ne peuvent pas la vendre, ils vont devoir reporter leur départ, ce qui peut causer un stress additionnel pour eux, leur famille et leurs employés. »

Assurer la relève

Pour l’élaboration de leur plan de relève, 43 % des propriétaires font appel aux services d’un comptable, 24 % ont recours aux services d’un avocat, tandis que 39 % élaborent seuls leur plan de relève.

« Peu importe si le transfert d’une entreprise est prévu d’ici un an, deux ans ou vingt ans, un plan de relève est essentiel à la réussite d’un tel projet, affirme Alison Anderson, fondatrice et PDG de SuccessionMatching.com, un marché bilatéral qui met en relation des acheteurs et des vendeurs d’entreprises, dans un communiqué. Dans la plupart des cas, le processus de transition échoue durant les négociations parce que les propriétaires ont négligé de bien préparer le transfert de leur entreprise. »

Compte tenu des conséquences de la pandémie, nombreux ont dû changé leur plan initial. C’est le cas de près de 4 propriétaires sur 10 : 17 % l’ont devancée, tandis que 22 % l’ont repoussée d’au moins un an, souvent en raison de dettes pandémiques ou d’une baisse de la valeur de leur entreprise durant la pandémie.

Pour lire le rapport de la FCEI : Relève des entreprises au Canada : Se préparer au tsunami de successions prévues les dix prochaines années

Mots-clés: Canada
Relève
Statistiques
HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2023 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).