La gastronomie végétale s’invite à Montréal

22 juillet 2019

Le nombre d’établissements gourmands qui offrent des plats exempts de produits animaux a littéralement explosé au cours des derniers mois dans la métropole. C’est du moins ce que révèle un passionnant dossier publié cette semaine dans La Presse où on mentionne également que ce phénomène ouvre la porte à une gastronomie végétalienne plus diversifiée et savoureuse que jamais.

Chaque année depuis un peu plus de 10 ans, l’Association végétarienne de Montréal (AVM) recense les commerces de toutes sortes qui proposent des produits végétaliens et végétariens à leur clientèle, dont nombre de restaurants et cafés. Au départ, la totalité des adresses tenait sur une petite carte professionnelle. Puis, d’année en année, l’annuaire a grossi au rythme de la croissance de l’offre végétale dans la métropole et ailleurs au Québec, raconte Florence Scanvic, présidente de l’AVM, à La Presse : « Ça a explosé dans les deux ou trois dernières années ! »

L’édition 2019 reflète cette réalité : avec sa trentaine de pages, l’annuaire des commerces végétariens, végétaliens et véganes de l’AVM accueille 102 nouveaux commerces, soit une augmentation de 30 %. Parmi les 354 adresses recensées : 33 cafés, 66 restaurants, 20 pâtisseries et 68 adresses hors de l’île de Montréal.

« C’est un très bon indicateur du fait que cette vague est en train de s’ancrer dans la société. Pour l’instant, c’est surtout à Montréal, mais on voit que c’est en train de franchir les ponts, jusqu’à Sherbrooke et même Rimouski », remarque Florence Scanvic, qui croit que la sortie du nouveau Guide alimentaire canadien, qui met l’accent sur une alimentation à base de produits végétaux, a eu un impact sur le public, désormais plus ouvert à l’alimentation végétale.

L’adhésion grandissante à ce type d’alimentation – que ce soit par les végétaliens convaincus pour des raisons environnementales ou d’éthique animale, ou les flexitariens qui cherchent à ajouter des aliments végétaux dans leur assiette – ouvre les portes à une plus grande créativité, estime pour sa part Emeric Hommey, chef exécutif du Lola Rosa dont le menu passera en mode 100 % végétalien au cours de la prochaine année. « Ce qui est le fun actuellement, c’est que de nouveaux styles apparaissent et qu’il y a désormais de la place pour une gastronomie végane plus poussée, des plats plus techniques et recherchés. »

Pour découvrir l’intégralité de cet article de La Presse : cliquez ici.

(Crédit photo : La Presse)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.