La « fraudeuse aux sushis » plaide finalement coupable

22 août 2018

À l’automne 2017, Nancy Demers, « arnaqueuse au long cours », avait extorqué de l’argent à plusieurs dizaines de restaurateurs de la province, de Québec à Plessisville, en passant par Lévis, Saint-Joseph-de-Beauce ou encore Saint-Hyacinthe. Elle était parvenue, en deux mois, à extorquer 1880 $ avant d’être repérée grâce à des caméras de surveillance. Elle a décidé de plaider coupable, annonce cette semaine le journal Le Soleil.

Son stratagème était toujours le même, rappelle le quotidien : « Elle se présentait au comptoir en racontant avoir acheté de la nourriture pour emporter quelques jours plus tôt. La fraudeuse disait que ses collègues et elle avaient ensuite repris la route et mangé leur repas dans la voiture. En mangeant, Nancy Demers se serait étouffée avec un bout de pellicule plastique. Elle aurait ensuite vomi sur sa facture, ce qui expliquerait l’absence de pièce justificative. Ses collègues, dégoûtés, n’auraient jamais été capables de terminer leur repas, selon ses dires. La fausse cliente réclamait ensuite un remboursement total du repas, des sommes variant de 15 $ à 80 $, selon les établissements. Si le restaurateur se montrait hésitant à rembourser, Nancy Demers menaçait de lui faire de la mauvaise publicité sur les réseaux sociaux. »

La procureure de la Couronne et l’avocat de défense en sont venus à présenter une suggestion commune de 18 mois de détention, conclut Le Soleil.

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.