La chef Andrea Jourdan s’offre sa propre maison d’édition

24 septembre 2018 - Par Marie-Ève Garon

Après avoir publié une centaine de livres chez différents éditeurs, entre autres en Europe et au Canada, la chef Andrea Jourdan a eu envie d’avoir le plein pouvoir sur le contenu de ses ouvrages de cuisine. « Quand on produit des livres pour les autres, il faut aller vendre sa salade et tenter de les convaincre, confie Andrea Jourdan. Disons, que nous étions rendus là, c’était comme un cheminement naturel. D’autant plus que le marché de l’édition est petit et que nous continuons de collaborer ensemble. Par exemple, Gallimard, avec qui j’ai travaillé auparavant, s’occupe de la distribution maintenant. »

Suite à l’ouverture d’un concept d’épicerie fine à Montréal, la chef s’est lancée dans l’édition afin de proposer un contenu de qualité, très abordable, en français et en anglais. « Ce sont des livres nord-américains, faits pour le Québec et pour le Canada avec des produits qu’on peut trouver facilement ici. Ce sont des guides pour développer le plaisir à table. Le luxe est accessible, il faut juste le voir d’une autre manière. »

L’idée derrière le projet est de valoriser nos richesses et d’être en mesure de les intégrer à notre cuisine. Le public visé est autant la personne expérimentée à la recherche de nouvelles idées que le jeune désirant connaître et approfondir les techniques pour réussir ses plats.

La chef croit en l’importance de miser sur le Canada pour imprimer ses publications en dépit des coûts élevés que cela engendre. Elle précise que « ça implique qu’on doit couper dans nos profits. Mais on veut respecter toutes nos valeurs de base et offrir un produit qui soit 100 % canadien. Si la réponse du public est favorable, ce sera merveilleux ! »

La transmission d’un savoir-faire

La première collection, à paraître avant Noël, sera consacrée à des produits considérés comme luxueux : foie gras, truffe, caviar et érable. « Pour moi, l’érable c’est notre vinaigre balsamique à nous. On le banalise beaucoup, mais à mes yeux, c’est un produit de luxe. Ce n’est pas seulement une question de prix. Lorsqu’on parle du caviar, c’est une autre histoire. Mais dans le cas de l’érable, il mérite qu’on le mette en valeur et qu’il ne soit pas confiné à la cabane à sucre », explique Andrea Jourdan.

Chaque collection, publiée deux fois par an, sera élaborée autour d’une thématique particulière. Il pourra s’agir de thèmes plus classiques ou davantage représentatifs d’une certaine tendance. On retrouvera notamment une série de publications intitulée Cuisiner à l’alcool afin de démocratiser cette façon de faire. « On va aussi publier des livres avec d’autres chefs. Je m’intéresse beaucoup à la relève et ce sera bien de raconter les différents parcours dans ces publications. Ça fait partie de la mission qu’on s’est donnée », ajoute la chef québécoise.

Dans les 15 dernières années, Andrea Jourdan a consacré une grande partie de son travail à la transmission. « J’ai eu la chance de vivre en Europe durant les années où on a formé les grands chefs et de travailler avec eux. Je crois que transmettre notre savoir est essentiel. Si on n’est pas attaché à la transmission, on n’est pas dans le bon métier ! »

Les six premières publications de la nouvelle maison d’édition sortiront, en français et en anglais, en novembre prochain pour le Salon du livre. « En mai 2019, on aura une autre vague de publications. Si on réussi à produire 10 livres par année, ce sera un exploit en soi. Mais nous sommes équipés, on a une cuisine juste pour ça ! »

( Crédit photo : Facebook / Andrea Jourdan Éditions)

Pour en savoir plus sur les éditions Andrea Jourdan :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.