La Fédération québécoise du loisir en institution honore le CHSLD Ste-Monique

11 novembre 2019 - Par Marie-Ève Garon

Le 10 octobre dernier, le CHSLD Ste-Monique, situé à l’Ancienne-Lorette, s’est mérité le prix provincial Loisirs et qualité de vie. Attribué par la FQLI à une installation membre (centre de jour, centre de réadaptation, centre psychiatrique, CH, ressource intermédiaire et résidence privée) qui, par le biais du loisir, se soucie particulièrement du développement du mieux-être de la clientèle, ce prix souligne le travail exemplaire de l’équipe du service d’animation et de loisirs de l’établissement (employés, familles et bénévoles). La Fédération québécoise du loisir en institution a ainsi voulu souligner le travail exceptionnel effectué auprès des résidents, dont la majorité sont atteints de la maladie d’Alzheimer, afin de leur offrir la meilleure qualité de vie possible.

« Une fois par année, on peut soumettre sa candidature afin de prouver qu’on se démarque dans l’amélioration de la qualité de vie de nos résidents, note Lucie Belley, responsable du Service d’animation et de loisirs au CHSLD. Depuis 2017, nous faisons partie d’un projet Vitrine Alzheimer ; tous nos nouveaux clients présentent un déficit cognitif. L’aménagement de nos locaux actuels, dans lesquels nous avons emménagé l’an dernier, est conçu tout spécialement pour faciliter leur hébergement. »

Une équipe engagée au quotidien

Les membres du jury ont reconnu l’engagement, la qualité de l’architecture ainsi que l’aménagement intérieur et extérieur adaptés pour la clientèle atteinte d’Alzheimer et des maladies apparentées. Selon eux, tout a été mis en œuvre pour briser l’isolement et faciliter l’errance non invasive des résidents, en passant par les relations harmonieuses avec le personnel, les bénévoles et les membres des familles ainsi que l’accès à la pratique d’activités de loisirs variées et accessibles. « Nous avons soumis notre candidature justement parce que nous croyons avoir réussi à offrir une qualité de vie à notre clientèle, avec l’aide des employés et de ma précieuse équipe de bénévoles, la qualité des interventions, la diversité des activités offertes... Nous sommes fiers, poursuit-elle, car étant donné que nous sommes un CHSLD conventionné, on se mesurait à des établissements qui ont de sept à dix fois notre budget. »

La responsable croit qu’il s’avère essentiel de permettre à ce type de clientèle de poursuivre sa vie malgré la maladie. « Quand les gens sont en fin de vie, on s’aperçoit que ce qui leur amène la paix et le bonheur ce sont de petites actions qui leur procurent de la joie au quotidien. Avec les interventions de loisir, on peut évaluer ce qui convient à la personne pour qu’elle s’épanouisse : zoothérapie, jardinage, peinture, soirée musicale… On lui permet de continuer à vivre en respectant son vécu, c’est une question de dignité. »

À l’avenir, Lucie Belley compte bien poursuivre son engagement auprès des aînés. Elle a déjà soumis un important projet d’activités intergénérationnelles. La responsable souhaite d’ailleurs amener le jardinage à un autre niveau afin d’impliquer différentes générations dans des activités de cuisine, par exemple, dans le but éventuellement de se tourner vers de l’aide à la communauté. « Dans le cadre du programme Nouveaux horizons, j’ai fait la demande pour une serre et des arbres fruitiers afin de faire de la transformation. Nous avons encore plein de projets puisque qu’il me paraît essentiel de voir à long terme. »

(Photo fournie par le CHSLD Ste-Monique. De gauche à droite : Catherine Tremblay, déléguée régionale, Lucie Belley, responsable des loisirs et Louise Poirier, présidente de la FQLI.)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.