La CRFA dénonce la rétroaction de la nouvelle taxe sur les alcools

22 novembre 2012

Au tour de l’Association canadienne des restaurateurs et des services alimentaires (CRFA) de réagir au budget provincial déposé cette semaine [2] à Québec. La hausse des taxes sur l’alcool qui oblige les opérateurs à payer des taxes supplémentaires sur des bouteilles qu’ils ont déjà achetées est jugée inacceptable par les restaurateurs, déjà affectés par la situation économique difficile.

« La hausse de la taxe spéciale sur l’alcool de 50 cents par litre de vin et spiritueux et de 17 cents pour la bière aura un impact majeur pour les restaurants avec des permis d’alcool », de dire Jean Lefebvre, vice-président de la CRFA au Québec.

Les hausses qui s’appliqueront à toutes les bouteilles en stock à compter de 3 heures dans la nuit du 21 novembre 2012

  • 37,5 cents pour une bouteille de 750 ml de vin,
  • 57 cents pour une bouteille de spiritueux de 1.14 litre
  • 17 cents pour un litre de bière (5,8 cents la bouteille).

« La nature rétroactive de cette taxe est inacceptable pour un secteur économique qui emploie plus de 200 000 personnes dans toutes les régions du Québec, » de dire Lefebvre. « Sommes- nous des partenaires de la croissance économique du Québec ou seulement une machine à imprimer de l’argent pour le gouvernement lorsqu’il veut balancer son budget ? »

Pour suivre la CRFA :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.