La CRFA appuie le projet de loi C-311

mais souhaite l’inclusion des restaurateurs dans le projet de loi

12 juin 2012 - Par Ginette Poulin

Dans une lettre ouverte adressée aux membres du Parlement, l’Association canadienne des restaurateurs et des services alimentaires (CRFA) appuie la refonte de la loi sur l’importation de boissons enivrantes et croit que le projet de loi C-311 est un premier pas important vers la modernisation de cette législation que plusieurs considèrent comme étant archaïque. Rappelons que la législation fédérale actuelle (qui date de 1928) interdit aux consommateurs de ramener une bouteille de vin achetée hors de leur province de résidence. Le projet de loi C-311 abolirait cette restriction.

La CRFA tient toutefois à souligner que selon elle, l’amendement ne va pas assez loin et devrait également englober les vins achetés par les restaurateurs. « Les restaurants jouent un rôle important dans la promotion des vins canadiens, autant auprès des résidents que des touristes. Bien souvent, c’est l’industrie de la restauration qui permet aux amateurs de vin de découvrir les produits des vignobles canadiens. Compte tenu de l’explosion du tourisme culinaire et son impact économique, particulièrement dans les communautés rurales, des efforts devraient être faits pour diminuer les barrières afin de créer un environnement qui favorise la croissance des produits canadiens », précise la lettre.

L’Association invite donc le gouvernement à modifier la Loi pour permettre aux industries canadiennes du vin et de la restauration de construire un partenariat solide qui permettra d’améliorer et de promouvoir le tissu économique de la nation.

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.