L’utilisation des saveurs pour se démarquer sans se ruiner

6 février 2012 - Par Ginette Poulin

Une nouvelle étude réalisée par Technomic démontre que le savoir-faire culinaire est de plus en plus important pour les consommateurs qui cherchent à découvrir de nouvelles saveurs en allant au restaurant.

Selon les données recueillies auprès de quelque 1000 personnes interrogées, 53 % des consommateurs sont attirés par les tartinades, les sauces et les condiments. Ce qui représente une bonne opportunité pour le développement de produits maison.

Par ailleurs, quelles soient douces, chaudes, fumées, épicées ou fruitées, offrir des variations de plats classiques est également un élément à ne pas négliger pour les établissements de restauration qui souhaitent se démarquer de la compétition.

« L’intégration de saveurs uniques dans les menus existants peut être un moyen peu coûteux pour faire croître les ventes et attirer de nouveaux clients, a indiqué le vice-président de Technomic, Darren Tristano. Dans notre plus récente étude, 36 % des consommateurs ont affirmé qu’ils sont plus intéressés à essayer de nouvelles saveurs, comparativement à l’an dernier. Garder l’accent sur le goût des aliments est donc une puissante stratégie à long terme. »

Photo : © Olivier Gimeno

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.