brightness_4
 

LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

L’intelligence... ce qu’il faut premièrement savoir ?

 
1er juin 2023 | Par Christian Latour | Chasseur de connaissances | Mérici Collégial Privé

L’INTELLIGENCE (la capacité de compréhension, d’imagination, de jugement)

Qu’est-ce que l’intelligence ?

L’intelligence est la faculté de comprendre, de connaître, de saisir par la pensée.

Le dictionnaire en ligne Antidote, définis l’intelligence comme étant l’aptitude d’un être vivant à s’adapter à une situation nouvelle, à comprendre et à résoudre certaines difficultés, à donner un sens aux choses qui l’entourent, à agir avec discernement.

« Il est remarquable de constater à quel point nous gagnons davantage en essayant simplement de ne pas être stupides plutôt qu’en tentant d’être très intelligents. » — Charlie Munger, vice-président, Berkshire Hathaway (rapport annuel de Berkshire Hathaway, mai 2007)

« L’intelligence est la capacité humaine de posséder des connaissances, de penser et de générer des idées, de s’adapter à une situation, de choisir des moyens d’action en fonction des circonstances. Elle est étroitement liée à la capacité de penser au-delà de l’évidence et à la capacité d’innover. » — Kotler et al. (2020, p. 107)

« L’ère dans laquelle nous sommes entrés, née de l’ère de l’information, est l’ère de l’intelligence. » — Tony Buzan et Chris Griffiths (2020, p. XIX)

L’intelligence selon le grand lexique français de l’intelligence artificielle (dataFrancaWIKI)

« Le mot intelligence est dérivé du latin intelligentia, « faculté de comprendre », lui-même construit sur les formes inter (« entre »), et legere (« choisir, cueillir »), ce qui suggère essentiellement l’aptitude à faire des choix, à lier des faits par la logique, le raisonnement déductif et inductif. »

« [...] certaines facultés qui la composent (adaptation à l’environnement, apprentissage, attention, communication, compréhension du réel, créativité, langage, mémoire, perception, prise de décision, raisonnement, résolution de problèmes, etc.) »

« [...] l’intelligence est difficile à circonscrire et ne fait pas l’objet d’un consensus. »

L’intelligence selon le cours VIARENA offert par EDULib

« L’intelligence est l’ensemble des processus retrouvés dans des systèmes, plus ou moins complexes, vivants ou non, qui mettent en jeu la mémoire, le langage, le raisonnement, l’apprentissage, la résolution de problèmes, la compréhension du réel, l’adaptation à l’environnement, la prise de décision, la perception et l’attention. » 

L’intelligence selon le centre pour la valorisation des intelligences multiples (CVIM)

« En 1944, David Wechsler (1896-1981) a défini l’intelligence comme la “capacité de l’individu à agir de manière appropriée, à penser rationnellement, et à s’adapter efficacement à son environnement” (Wechsler, Manuel d’interprétation WISC-V, 2016). »

« Howard Gardner (1983-1999) définit l’intelligence comme une “habileté ou ensemble d’habiletés qui permet à un individu de résoudre des problèmes ou créer des artefacts qui ont une importance dans une culture donnée” (op cit. Clobert et Gauvrit, 2021 p. 54). »

« Dans un article coécrit et intitulé “Intelligence 101 ou l’ABC du QI” dans la Revue de psychoéducation Volume 35, numéro 1, 2006, p.2, Françoys Gagné, qui a conçu le Modèle MDDT (Modèle Différenciateur de la Douance et du Talent) et Serge Larivée définissent l’intelligence en ces termes :

“L’intelligence est une aptitude mentale très générale qui implique notamment l’habileté à raisonner, à planifier, à résoudre des problèmes, à penser abstraitement, à bien comprendre des idées complexes, à apprendre rapidement et à tirer profit de ses expériences. L’intelligence ne se résume pas à l’apprentissage livresque, ni à une aptitude scolaire très circonscrite, ni aux habiletés spécifiquement reliées à la réussite des tests mentaux. Au contraire, elle reflète cette habileté beaucoup plus étendue et profonde à comprendre son environnement, à ‘saisir un problème’, à ‘donner un sens’ aux choses ou à imaginer des solutions pratiques.” »

Actuellement il n’existe pas de définition commune de l’intelligence

« Actuellement au XXIe siècle, la communauté scientifique n’est toujours pas parvenue à se mettre d’accord sur une définition commune de l’intelligence. Le terme “intelligence” est régulièrement utilisé dans de nombreux domaines d’activité totalement différents (la psychologie, la pédagogie, l’informatique) par exemple l’intelligence émotionnelle, l’intelligence logico-mathématique, l’intelligence artificielle, l’intelligence économique en fonction des domaines d’activités, la définition peut varier. Nous observons cependant que des éléments communs sont toujours présents. »

Une perspective plurielle et universelle de l’intelligence

« La définition de Gagné et Larivée donne une perspective universelle et plurielle de l’intelligence et des différentes formes qu’elle peut revêtir. Elle permet à chacun de percevoir qu’être intelligent, c’est une façon de comprendre son environnement et de s’y adapter par l’imagination de solutions pratiques et concrètes face aux problèmes que nous rencontrons au quotidien. »

« Être intelligent, c’est une façon de comprendre son environnement et de s’y adapter par l’imagination de solutions pratiques et concrètes face aux problèmes que nous rencontrons au quotidien. »

L’intelligence selon FUTURA SCIENCES

« L’intelligence désigne communément le potentiel des capacités mentales et cognitives d’un individu, animal ou humain, lui permettant de résoudre un problème ou de s’adapter à son environnement. Elle se résume souvent au cerveau. On peut la subdiviser en différentes composantes : on parle d’intelligence pratique, collective, émotionnelle ou des affaires par exemple. Par extension, elle a été adaptée aux machines : on parle alors d’intelligence artificielle. »

« Le concept d’intelligence est cependant extrêmement complexe et fait l’objet de débats. Le terme est défini différemment selon le domaine dans lequel on le traite. »

L’intelligence humaine selon WIKIPEDIA

« L’intelligence humaine est caractérisée par plusieurs aptitudes, surtout cognitives, qui permettent à l’individu humain d’apprendre, de former des concepts, de comprendre, d’appliquer la logique et la raison. Elle comprend la capacité à reconnaître des tendances, comprendre les idées, planifier, résoudre des problèmes, prendre des décisions, conserver des informations, et utiliser la langue pour communiquer. »

« En psychologie scientifique, l’intelligence a été très étudiée par la psychométrie qui a donné naissance aux mesures de quotient intellectuel (QI). Depuis le début du xxe siècle, des milliers d’études ont été menées dans le monde, donnant lieu à des méta-analyses de grande ampleur. Ces méta-analyses ont donné naissance au modèle de l’intelligence fluide et cristallisée de Raymond Cattell et John L. Horn dans les années 1960, suivi du modèle à trois strates de John Carroll (1993). La combinaison des deux donne le modèle de Cattell-Horn-Carroll(CHC), où une faculté générale d’intelligence (facteur g) est prédite par plusieurs fonctions cognitives générales, elles-mêmes mesurées par des fonctions cognitives spécifiques. Les théories sur l’intelligence et les tests d’intelligence ont des applications très nombreuses en psychopathologie (déficience intellectuelle), éducation (comprendre l’échec scolaire), et orientation scolaire ou professionnelle. »

Bien que très étudiée, il n’existe pas de définition claire de l’intelligence

« Bien que très étudiée scientifiquement, il n’existe pas de définition claire de l’intelligence et de nombreuses questions restent posées. Ainsi, des théoriciens défendent qu’il pourrait exister plusieurs types d’intelligences relativement indépendantes (l’intelligence pratique, par exemple), mais ces idées ne font pas consensus chez les scientifiques. De plus, bien que minoritaires, certains courants de recherche remettent en cause les interprétations du facteur g comme indice d’une intelligence générale. »

« Les avancées technologiques de l’imagerie cérébrale, des neurosciences cognitives et de la génétique ont renouvelé l’intérêt sur les questions des relations entre intelligence et biologie humaine. Elles ouvrent de nouveaux domaines scientifiques qui cherchent à relier les données de la biologie du développement cérébral et les modèles psychologiques et psychométriques. »

« Plusieurs grandes controverses génèrent de nombreuses études scientifiques : les interactions entre la génétique et l’environnement et leur impact sur le développement de l’intelligence ; les différences entre les groupes et entre les générations (effet Flynn) ou encore les relations entre santé physique et santé cognitive (ou épidémiologie cognitive). »

À LIRE ATTENTIVEMENT [1]

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour

Pour communiquer avec Christian Latour 😎

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

Notes

[1L’attention est déterminante dans la façon dont nous exécutons n’importe quelle tâche.

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).