brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

L’industrie souligne des incohérences suite aux assouplissements

 
26 janvier 2022
Crédit photo: Bota Bota

L’Association Hôtellerie Québec (AHQ) salue l’annonce d’une reprise graduelle des activités ainsi que la réouverture des salles à manger des restaurants et des cafétérias de centres de ski à partir du 31 janvier, et ce « bien que cela doive s’opérer à seulement 50 % de la capacité ». Mais les assouplissements annoncés ce mardi par le premier ministre François Legault sont jugés « nettement insuffisants ». « Le tourisme d’affaires et les spas ont été complètement oubliés et encore une fois on déplore de nombreuses incohérences », peut-on lire dans un communiqué.

Des comparaisons sont faites avec les cinémas, salles de spectacle ou encore lieux de culte, où pourront se réunir jusqu’à 500 personnes à partir du 7 février, et les conférences ainsi que les congrès qui n’ont pas encore de date de reprise. « Sans des assouplissements liés à ce marché très important, les hôteliers ne réussiront pas à refaire leur niveau de liquidités, qui sont essentielles à la reprise soutenue de l’ensemble de l’économie hôtelière et touristique », mentionne le président du conseil d’administration de l’AHQ Dany Thibault. La présidente-directrice générale de l’AHQ, Véronyque Tremblay, rappelle que le tourisme d’affaires se planifie et qu’il est urgent d’obtenir des réponses.

Les spas oubliés

Celle qui est aussi présidente-directrice générale de l’Association québécoise des spas (AQS) attend également un plan de réouverture pour les établissements de spas. « Il est clair que le premier ministre du Québec et le ministre de la Santé ne comprennent pas comment fonctionne notre industrie. Je leur lance une invitation : venez visiter nos établissements spas, vous découvrirez le non-sens de votre décision », lance Véronyque Tremblay dans un autre communiqué.

La présidente du conseil d’administration de l’AQS et copropriétaire du Noranda Hôtel et Spa met de l’avant l’aspect sécuritaire des spas : « Même les installations extérieures, comme les piscines chauffées des hôteliers, sont accessibles et il n’y a eu aucun cas d’éclosion. Les spas ne sont pas des gyms et encore moins des bars. Il faut arrêter de nous confondre avec eux. »

Le communiqué de l’AQS rappelle que les mesures sanitaires des spas ont été approuvées par l’Institut national de santé publique du Québec et la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. Geneviève Émond, du Bota Bota à Montréal, ajoute que la distanciation physique lui impose déjà une capacité de 50 %, que le nombre de clients reçus en même temps est bien inférieur à 500 et que cela se passe majoritairement au grand air.

Le bien-être physique et mental des spas est aussi mis de l’avant. « Les bénéfices de la thermothérapie sur la santé sont bien connus et reconnus et souvent même prescrits par les spécialistes de la santé comme soins complémentaires ou en prévention dans plusieurs pays scandinaves et européens, et de plus en plus au Québec », soutient dans le communiqué la présidente des Spas Eastman, Jocelyna Dubuc.

Pour sa part, la Fédération des chambres de commerce du Québec souligne également les deux bémols : la limite de capacité de 50 % ainsi que le maintien de la fermeture forcée de certaines entreprises comme les spas. « Le gouvernement devra rapidement annoncer un calendrier pour la réouverture complète de tous les secteurs, comme on l’a vu récemment en Ontario, a fait savoir dans un communiqué le président-directeur général Charles Milliard. C’est important pour assurer la prévisibilité des opérations de ces entreprises qui doivent gérer leurs approvisionnements, leur main-d’œuvre et leurs réservations. »

Mots-clés: Québec (province)
Lois, règlements et permis
HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).