L’industrie des HRI plutôt satisfaite par le 1er budget caquiste

22 mars 2019

Le gouvernement Legault a présenté ce jeudi son premier budget, avec notamment plusieurs promesses concernant les aînés et les familles. Les associations professionnelles n’ont pas manqué d’analyser dans le détail le contenu de ces annonces. Les représentants de l’industrie des HRI semblaient ainsi, dans l’ensemble, plutôt séduits par les annonces du ministre des Finances, Éric Girard.

> L’Association Hôtellerie Québec a indiqué accueillir positivement les « différentes mesures structurantes pour l’industrie touristique contenues dans le Plan budgétaire 2019-2020. Le gouvernement du Québec reconnait ainsi la contribution du tourisme à la croissance économique du Québec », indique l’AHQ, retenant notamment l’inscription obligatoire au fichier de la taxe sur l’hébergement (TSH), les efforts du gouvernement pour favoriser l’intégration des travailleurs étrangers et les mesures qui visent à inciter les travailleurs de plus de 60 ans ou encore « la nouvelle mesure qui vise à dédommager les employeurs de l’industrie de l’hôtellerie et de la restauration des charges et indemnités additionnelles qu’ils doivent assumer suite à la prise en compte des pourboires déclarés ».

« Ces mesures constituent un pas dans la bonne direction afin d’épauler nos entrepreneurs face aux enjeux majeurs de la pénurie de main-d’œuvre et de l’équité fiscale, estime Dany Thibault, président du conseil d’administration de l’Association. Nous saluons les efforts accomplis par le ministère du Tourisme et nous continuerons de travailler en collaboration avec le gouvernement afin de maintenir une industrie touristique forte et qui contribuera significativement à la croissance économique du Québec au cours des prochaines années. »

> C’est également la satisfaction qui règne du côté de l’Association Restauration Québec (ARQ), qui salue les mesures de soutien annoncées et estime que « notre industrie peut principalement se réjouir de voir la capacité de dépenser des consommateurs accrue ». « L’ARQ salue également la bonification du crédit d’impôt pour les travailleurs expérimentés, une mesure qu’elle avait proposée dans le cadre des consultations prébudgétaires, note-t-elle dans un communiqué. D’une part l’admissibilité au crédit passera de 61 ans à 60 ans et, d’autre part, le plafond des revenus de travail admissible sera haussé à 10 000 $ pour les travailleurs de 60 à 64 ans. À titre d’exemple, un travailleur de 60 ans ayant des revenus de travail de 30 000 $ pourra, avec cette mesure, profiter d’un crédit d’impôt de 1 500 $. »

> Enfin, l’Alliance de l’industrie touristique se réjouit de mesures qui permettront « d’intervenir sur les axes prioritaires de succès pour la destination en bonifiant notamment les leviers financiers déjà en place pour développer les expériences touristiques, agir sur la pénurie de main-d’œuvre et l’accessibilité de la destination ».

« Ce budget reconnaît que le tourisme est un vecteur de développement économique d’importance pour le Québec, analyse Martin Soucy, président-directeur général de l’Alliance. Les mesures annoncées démontrent l’écoute du gouvernement et sa volonté d’agir maintenant sur des priorités identifiées par les acteurs de son industrie. C’est d’autant plus stimulant que s’amorcent les travaux entourant la prochaine stratégie de croissance économique du tourisme 2025 à laquelle l’ensemble de l’Industrie souhaite collaborer activement. »

(Avec différents communiqués)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.