LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

L’immuable loi de la cause et de l’effet... chaque ouverture de restaurant entraîne la fermeture d’un restaurant

20 mars 2011 - Par Christian Latour

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR

Selon les informations tirées du rapport produit par l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ), Profil et performance de la restauration québécoise, Édition 2010, il y a au Québec trop de restaurants et pas assez de clients. Il y avait au Québec, en 2009, 19 279 détenteurs de permis de restauration commercial, ce qui représente un établissement de restauration avec permis par 406 habitants. Depuis 2002, année de référence retenue par l’ARQ, la croissance des ventes du secteur est de moins de 1 % par année.

En raison de cette croissance du secteur qui est presque nulle, l’achalandage des meilleurs ou des nouveaux restaurants doit nécessairement se construire au détriment des restaurants concurrents. Dans un marché qui ne connaît pratiquement plus de croissance, la guerre, entre les concurrents pour s’approprier les parts de marché, est inévitable.

LA LOI DE LA CAUSE ET DE L’EFFET

Depuis quelques années, chaque ouverture de restaurant entraîne la fermeture d’un restaurant.

La question que vous devez maintenant ajouter à votre plan d’affaires

Avez-vous identifié le ou les restaurants qui sont en concurrence avec vous et qui d’après vous vont devoir fermer leurs portes au cours de la prochaine année ? Et pourquoi ces restaurants, plus que votre restaurant, sont-ils susceptibles de fermer leurs portes au cours de la prochaine année ?

À lire également :

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour MBA, Adm. A.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.