brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

L’hôtellerie affectée par les attentats de Paris

 
17 novembre 2015 | Par Florence Lamontagne

Le magazine français Hospitality-On rapporte que selon MKG Hospitality, les attentats de Paris, qui ont eu lieu vendredi le 13 novembre dernier sont un coup dur pour le tourisme et l’hôtellerie de la capitale française. Les professionnels du tourisme font en effet état de retour anticipé des visiteurs, voire d’annulation de voyage.

Ainsi, au lendemain des attaques meurtrières, MKG Hospitality observe une importante baisse des performances hôtelières. Le taux d’occupation a connu une baisse de 20,8 et 23,1 points les nuits de samedi et dimanche, entraînant le Revenu par chambre disponible (RevPAR) dans sa chute. Ce dernier a reculé de 21,1 % samedi et de 28,5 % dimanche.


Source : MKG Hospitality

L’impact est plus important que lors des attentats au Charlie Hebdo en janvier dernier. « L’activité touristique de la fin d’année était en train d’effacer l’impact négatif des attentats de janvier. C’est un nouveau coup dur pour l’activité hôtelière de la capitale » affirme Georges Panayotis, consultant en tourisme et hôtellerie.

Pour l’article complet

Réactions des professionnels des HRI

Après le recul nécessaire imposé par le deuil national de trois jours, l’esprit de solidarité des professionnels parisiens des HRI se manifeste déjà via l’organisation de l’opération « Tous au bistrot mardi soir ! », aujourd’hui [1] à compter de 21 h.

« Vendredi dernier, des attaques sans précédent ont visé nos amis, nos compatriotes, clients de nos établissements, pour certains attablés à la terrasse de nos cafés et restaurants parisiens. Ce sont nos modes de vie qui ont été visés, l’identité de notre pays et de notre culture, le bonheur du vivre ensemble. Nous sommes tous déterminés à ne rien concéder, à ne rien changer à nos habitudes et à continuer de vivre librement. Pour manifester notre soutien à celles et ceux qui ont été touchés, et témoigner de notre détermination auprès de ceux que nous défions aujourd’hui, nous vous invitons le mardi 17 novembre 2015 à 21 h à vous tenir debout, tous ensemble avec vos clients, sur toutes les terrasses de nos cafés et restaurants pour observer une minute de silence. Qu’ils soient ainsi tous convaincus que nos cœurs pleurent nos morts mais que nous n’accepterons jamais le joug de leur barbarie », déclare Didier Chenet, président du GNI-Synhorcat [2], sur le site Internet de l’organisation.

Pour sa part, l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (Umih) a déclaré : « La seule réponse au terrorisme, c’est de relever la tête, montrer que l’on est vivant et que nous continuerons à défendre les valeurs de vie, de convivialité, de partage, de diversité, du savoir-vivre à la française, qui sont celles de notre profession. C’est pourquoi, à l’issue de ces 3 jours de deuil national, qu’il est important de respecter en hommage aux victimes et à leurs familles, nous envoyons un message fort à nos adhérents et à toute la profession de maintenir ouverts les hôtels, les restaurants, les brasseries, les cafés et les terrasses. C’est une forme de résistance en réponse à cette violence qui a voulu atteindre les valeurs fondamentales de notre culture. Dès maintenant, le secteur met en place un fonds de soutien pour les personnes et les familles touchées par cette tragédie. La sécurité de nos clients, de nos salariés, de nos établissements est aujourd’hui notre priorité, aussi, nous demandons à tous les chefs d’entreprise du secteur de mettre en place les nouvelles postures du plan Vigipirate renforcé. »

Mots-clés: Europe
Tourisme
Revue de presse
Hôtellerie
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).