L’expérience « Dinner in the sky » arrive enfin à Montréal

28 avril 2011 - Par Ginette Poulin

Après bientôt trois ans de tentatives infructueuses, la ville de Montréal accueillera enfin sa première expérience Dinner in the sky, un concept événementiel unique et inusité importé de Belgique, qui sera lancé en grande première le 1er juin prochain.

Essentiellement, cette expérience culinaire permet de réunir une vingtaine de convives, accompagnés d’un chef et de deux serveurs, le temps d’un repas gastronomique qui est servi sur une plate-forme de neuf mètres par cinq mètres. Cette dernière est suspendue à l’aide d’une grue à une altitude pouvant atteindre 50 mètres, alors cœurs sensibles s’abstenir !

« J’avais vraiment hâte de présenter le concept Dinner in the sky à Montréal. Le public montréalais est très foodies et toujours à l’affût des nouvelles tendances, voilà pourquoi nous avons choisi de faire équipe avec le chef le plus hot en ville et son équipe. » a déclaré le pdg de Dinner in the sky Canada, Jean-François Grenier.

En effet, c’est le populaire chef Louis-François Marcotte, des restaurants Le Local, Simpléchic, Le Hangar et Cabine M, et son chef exécutif Charles-Emmanuel Pariseau qui ont été mandatés pour la création d’un menu gastronomique cinq services qui saura en faire parler plus d’un. « J’avais déjà entendu parlé de Dinner in the sky alors quand l’équipe m’a approché pour faire partie du projet, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion », explique M. Marcotte. « Pour moi Dinner in the sky c’est une façon complètement éclatée de faire vivre au public montréalais une expérience gastronomique unique. J’ai donc voulu faire en sorte que mon menu soit à l’image de l’événement : chic, plein de saveurs, le fun…mémorable quoi ! »

Bien sûr, la sécurité est une priorité absolue dans ce genre d’événement. Les trois tables qui sont utilisées répondent à des normes très strictes et la capacité de traction de la grue (120 tonnes) est 25 fois supérieure au poids de la table (5 tonnes). Chaque personne est attachée à son siège, comme un pilote de Formule 1, au moyen de trois ceintures fixées en six points et tous les câbles utilisés sont doublés.

Pour celles et ceux qui souhaitent passer la soirée dans le ciel de la métropole, un forfait de groupe a été conçu pour servir de 22 à 110 convives. Chaque levée accueillant 22 personnes, il y autant de levées qu’il y a de tablées à satisfaire. Plusieurs journées affichent déjà complet alors il faut faire vite si on veut faire partie de cet événement hors du commun.

Bien que le programme puisse être présenté en cas de pluie (une toiture protège les invités), une assurance météo est prévue pour garantir la participation des convives, soit par une nouvelle réservation ou un plein remboursement.

« Cette plate-forme est un outil de communication et de marketing innovateur qui permet un positionnement particulièrement original, ajoute M. Grenier. Pour que l’expérience soit complète, on a choisi le Vieux-Montréal, juste en face du restaurant Le Local, parce que c’est un quartier vibrant et branché. Et croyez-moi, à 50 mètres dans les airs, on a littéralement l’impression que nos papilles gustatives sont au septième ciel ! »

Pour tous les détails, visitez le www.dinnerinthesky.ca.

Sur la photo en tête d’article, de gauche à droite, Louis-François Marcotte et Jean-Francois Grenier préparent le menu qui sera servi dans le ciel de Montréal dès le 1er juin prochain.

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.