L’élégante métamorphose de la cafétéria du Cégep Marie-Victorin

 
17 janvier 2020 | Par Marie-Ève Garon

Au cours de l’été 2019, un ambitieux projet de rénovation a été réalisé à la cafétéria du Cégep Marie-Victorin, à Montréal, où le design d’intérieur et l’art occupent une place de choix. Depuis 2009, une importante démarche de réaménagement de ces espaces communs, notamment le salon du personnel, a été amorcée en collaboration avec des membres des départements de design d’intérieur, de graphisme et d’arts visuels du collège, en vue de créer un milieu de vie stimulant et un environnement facilitant la réussite éducative.

Sylvain Mandeville, maître d’œuvre du projet et directeur général de l’établissement, estime important de mettre toute l’ardeur nécessaire afin d’améliorer le milieu de vie non seulement des étudiants, mais également du personnel afin de favoriser la mobilisation. « Ce projet de rénovation de la cafétéria a été pensé en cohérence avec les valeurs du milieu et s’inscrit comme une des priorités de notre plan stratégique de développement durable, ce qui implique que l’on doive suivre différents principes, notamment la protection du patrimoine, mentionne le dirigeant. En prenant compte de ces éléments et de la mise en valeur de l’architecture du bâtiment, nous voulions créer un espace collaboratif se rapprochant de l’atmosphère d’un café. » Le lieu rassembleur et moderne convie désormais les étudiants à venir y passer du temps, que ce soit pour étudier, échanger, réfléchir ou simplement se détendre en prenant un café.

Un défi en soi

Dans cette structure bâtie en 1965, on retrouve un plafond hors du commun (36 pieds de hauteur) et des fenêtres triangulaires. La forme unique de l’ancienne chapelle, devenue cafétéria en 1981, a inspiré le design des lieux dans lesquels l’éclairage participe à créer un espace stimulant et fort lumineux. Des motifs floraux intégrés au décor rendent hommage au frère Marie-Victorin, grand botaniste qui a donné son nom à l’institution d’enseignement.

« Au départ, l’espace était somme toute impersonnel, avec du mobilier standard qu’on retrouve couramment dans les écoles, ce qui en faisait un lieu qu’on fréquentait davantage par nécessité, note Louise Gélinas, designer d’intérieur au Cégep Marie-Victorin. Nous avons beaucoup réfléchi à la question et décidé de créer des zones distinctes afin de rejoindre les jeunes dans leur façon de fonctionner et de s’approprier les lieux. » La responsable du design ajoute que la planification a représenté une étape cruciale dans l’élaboration de ce projet d’envergure. Elle s’est d’ailleurs entourée de deux jeunes diplômée du Cégep, Catherine Gagnon et Josée-Anne Gagné, fondatrices de la firme Design au carré, afin de mettre en œuvre cet espace collaboratif.

Une impression d’intimité a été créée malgré le fait que l’endroit soit extrêmement vaste. Des tables ont été installées en périphérie afin que les étudiants puissent bénéficier d’une vue sur l’extérieur. La designer et ses acolytes ont opté pour différents types d’assises, dont la banquette, dans le but de réfléchir autrement selon le confort recherché. « Lorsqu’on s’assoit sur un tabouret haut plutôt qu’à une table basse, on ne se trouve pas dans la même disposition d’esprit », glisse Louise Gélinas. Des mots significatifs dans la visée du plan de réussite du Cégep ont également été inscrits sur les murs : persévérance, solidarité, respect, passion, fierté…

Une démarche rassembleuse

Sylvain Mandeville explique que les projets de réaménagement auxquels il participe depuis plusieurs années sont tous guidés par les mêmes principes fondamentaux : mettre en valeur les programmes d’études ainsi que le talent et l’expertise des étudiants et des membres du personnel puis créer une ambiance favorisant la réussite et le sentiment général d’appartenance. « On constate une plus grande fréquentation de la cafétéria, et ce, à toute heure du jour. Les étudiants ont maintenant le goût d’y être ! À mon avis, ça stimule la réussite éducative. »

La transformation de la cafétéria du Cégep Marie-Victorin suscite sans conteste la curiosité au sein du réseau de l’enseignement et même au-delà. L’initiative inspire le milieu et plusieurs gestionnaires souhaiteraient emprunter cette voie. « Ça motive certains de mes collègues à faire des projets pour s’assurer d’offrir un beau milieu de vie à leurs étudiants. Ils veulent vraiment comprendre notre démarche et j’en suis fier. D’autant plus que ce projet a été réalisé par des membres du personnel avec la collaboration de nos étudiants. »

(Photos fournies par le Cégep Marie-Victorin. Sur la première photo, de gauche à droite : Sylvain Mandeville, Catherine Gagnon, Josée-Anne Gagné, Louise Gélinas et Patrice Champigny)

Mots-clés: 06 Montréal
Design et décoration
Écoles
Tendances

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).