brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

L’annonce de O’Toole « rate la cible », selon Alliance de l’industrie touristique du Québec

 
13 septembre 2021
Crédit photo: Splash of Rains / Pexels

Depuis plusieurs mois, et notamment dans le cadre de la campagne électorale, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec a indiqué que la prolongation des programmes d’aide financière d’urgence du gouvernement était selon elle l’enjeu prioritaire afin que les entreprises les plus durement touchées par les 18 derniers mois de restrictions puissent faire la transition jusqu’à l’été prochain.

« La Conférence économique de l’industrie touristique québécoise est d’avis que M. O’Toole doit se prononcer rapidement sur cet enjeu et elle tient à souligner que le Bloc Québécois appuie cette prolongation et que le Parti libéral du Canada en a fait un engagement électoral ferme », a indiqué La Conférence économique de l’industrie touristique québécoise dans un communiqué. Cette conférence est un comité conseil de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec formé de propriétaires et de dirigeants d’entreprises québécoises, qui représente les secteurs de l’hébergement, des attractions et des festivals et événements.

L’annonce électorale du Parti conservateur du Canada visant à mettre en place le programme « Découvrir les restaurants et visiter le Canada » doit être accueillie favorablement, poursuit le communiqué, mais elle ne répond pas aux enjeux cruciaux de l’industrie à court terme.

La pandémie de COVID-19 a ralenti l’économie touristique en plus de provoquer l’exode de sa main-d’œuvre. À ce sujet, la Conférence rappelle qu’il serait essentiel pour le prochain gouvernement de s’attaquer immédiatement à la pénurie de main-d’œuvre qui frappe de plein fouet plusieurs secteurs de l’économie, dont le tourisme. En effet, pour appliquer les mesures incitatives proposées par les conservateurs, les entreprises auront besoin de suffisamment de personnel pour opérer, mais plusieurs entreprises du secteur touristique sont actuellement obligées de réduire les heures d’affaires et les jours d’ouverture parce qu’il n’y a pas assez d’employés pour offrir un service complet.

« Le secteur touristique génère plus de 2 000 000 emplois au Canada, dont 400 000 au Québec, ce qui en fait un incontournable de l’activité économique canadienne et québécoise, a déclaré Raymond Bachand, président de la Conférence. L’industrie touristique réclame depuis plusieurs mois la prolongation et la bonification des subventions d’urgence réservée aux entreprises les plus durement touchées et elle s’attend à ce que le prochain gouvernement demeure à ses côtés pour passer à travers la période hivernale. »

Lire aussi : Erin O’Toole propose un rabais sur la facture au restaurant

Mots-clés: Canada
HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).