« L’âme du Clarendon, le cumul de 150 ans d’expérience »

 
22 janvier 2020 | Par Marie-Ève Garon
  • Ouverture officielle suite aux rénovations : 21 janvier 2020
  • Coût des rénovations : Plus de 10 millions $
  • Nombre de chambres : 144
  • Propriétaires : Michel Côté et Marc-Olivier Côté
  • Restaurant : Les Mordus
  • Chef : Stéphane Racine
  • Design : Pauline Dupré, Design Ère inc.

L’Hôtel Clarendon, emblématique enseigne du Vieux-Québec qui souligne cette année son 150e anniversaire, a rouvert ses portes après 12 mois de travaux majeurs à la suite d’un incendie qui avait créé d’importants dommages, principalement causés par l’eau s’étant répandue sur l’ensemble des étages. Les dégâts ont ainsi entraîné la fermeture complète de l’établissement afin d’effectuer la transformation des 144 chambres. L’ensemble de l’hôtel a d’ailleurs été revampé tout en prenant bien soin de conserver le cachet qui a fait sa renommée.

« L’Hôtel Clarendon, c’est beaucoup plus que 206 lits dans 144 chambres, mentionne avec éloquence Marc-Olivier Côté, lors de l’inauguration officielle. La vraie magie de l’Hôtel Clarendon, ce sont les gens qui y travaillent depuis plus de 30 ans aussi bien que ceux qui y séjournent pour une seule nuit, les travailleurs qui l’ont reconstruit en moins de 12 mois aussi bien que les passants qui s’arrêtent pour prendre un café. L’âme du Clarendon, c’est le cumul de toutes ses expériences depuis 150 ans. »

L’art de l’élégance

Le plus ancien hôtel du Canada est fin prêt pour recevoir à nouveau ses clients dans un décor à la fois élégant, classique et moderne qui respecte la tradition et met en valeur cet édifice patrimonial. Par souci de préserver l’héritage architectural, les superbes portes d’entrée en chêne et les éléments en métal ouvragé de style art déco ont été restaurés. Bien que la clientèle soit majoritairement touristique, l’équipe de direction vise également à attirer davantage le milieu corporatif. « Dans le quartier touristique l’hiver, il y a beaucoup d’activités : marché de Noël, Carnaval de Québec… mais on souhaite développer davantage le corporatif dans le but d’atténuer l’effet de saisonnalité, note le copropriétaire. Avec les aménagements qu’on a faits, nous pensons être en bonne voie de réussir. »

Le Clarendon propose une salle de banquet divisible, trois salles de réunion, une nouvelle salle de conditionnement physique et un service de voiturier. L’hôtel, qui abrite désormais la brasserie Les Mordus, propriété du réputé restaurateur Jacques Gauthier et de ses associées Martine Plante et Emmanuelle Villa, est relié, par un passage souterrain, au stationnement de l’hôtel de ville comprenant 600 places.

La tête haute

Une rénovation de cette envergure comporte évidemment son lot de défis. « On tourne enfin la page sur l’année 2019 qui a été exigeante et particulièrement forte en émotion pour notre famille et notre équipe », confie Michel Côté. « On ne comprenait pas dans quoi on s’embarquait ! », ajoute Marc-Olivier Côté. Mais au final, les propriétaires ressentent aujourd’hui une profonde reconnaissance envers les précieux collaborateurs et partenaires qui leur ont permis de passer à travers ce pénible événement pour le moins inattendu.

« La première fois que j’ai rencontré mes employés en 2012, poursuit le gestionnaire, je leur avais dit : "On est dans un monument historique et on peut en être fiers !" Il y a une certaine pression à bien faire les choses, une responsabilité également, mais c’est une fierté avant tout. »

(Photos fournies par Tac Tic Marketing et Instagram / Hôtel Clarendon)

Mots-clés: 03 Capitale Nationale (Québec)
Ouverture/rénovation

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).