L’USINE — Labrasserie : Concept assumé et ambiance festive

14 février 2018 - Par Katherine Boisvert

  • Ouverture officielle : 8 décembre 2017
  • Places assises : 107
  • Chef : Eric Blackburn
  • Propriétaire : La Voie Maltée

De l’extérieur, rien ne pourrait laisser présager le style et l’ambiance du restaurant L’USINE — Labrasserie, ouvert en décembre dernier, prédit Eric Blackburn, chef corporatif de la Voie Maltée. « Notre style est très assumé. On a mis des phrases partout dont celle à l’entrée : “Laissez vos étiquettes au vestiaire”. »

Le restaurant d’une centaine de places possède de hauts plafonds, un bar de 26 places avec vue sur l’usine de production et une mezzanine en qui permet de voir toute la ligne de brassage… Le tout, dans un décor très industriel. « Le décor, l’ambiance, c’est vraiment l’amalgame des voyages qu’on a faits. On a mis nos idées ensemble de ce que l’on voyait, de ce que l’on aimait, explique Eric Blackburn. Par exemple, la chaîne Eataly, c’est un véritable paradis sur terre, ça nous a beaucoup allumés. On a donc créé un frigo vitré, où tous les produits que les clients vont manger sont exposés. C’est un grand bac de glace avec des poissons, des fruits de mer, des charcuteries, des fromages. »

Au menu de L’USINE : du porc Berkshire, du bœuf québécois et canadien, des crevettes aux épices cajuns cuites sur le feu de bois, des huitres cuisinées différemment chaque semaine… Et la bière qui se savoure jusque dans les plats. « La bière est le fondement de l’entreprise. La seule étiquette qu’on peut se coller, c’est qu’on est une brasserie, raopelle Eric Blackburn. On essaie d’aller toujours un peu plus loin dans notre utilisation de la bière. Par exemple, nos bases de sauces ne contiennent pas d’eau, elles sont faites à base de bière. »

Même si ce sont principalement les bières artisanales de La Voie Maltée qui sont mises en valeur ici, le restaurant L’USINE possède son propre sommelier. « On a une belle offre de vins et quelques cocktails, précise le chef corporatif. Ici, l’ambiance est festive : après avoir terminé leur repas, les gens restent prendre une bière ou une coupe de vin. »

Les cuisiniers à l’avant-plan

À un moment où la pénurie de main-d’œuvre en restauration est criante, La Voie Maltée et son restaurant L’USINE ont choisi de mettre le travail de leurs employés à l’avant-plan. « Être cuisinier, être chef, c’est une vocation, ça prend beaucoup de discipline, de volonté et de rigueur. Mais ça doit toujours demeurer un plaisir, explique Eric Blackburn. On voulait que les gens voient ça. »

Au cœur du restaurant L’USINE, il y a également une cuisine-laboratoire qui appartient au groupe La Voie Maltée. « Sa vocation, c’est de standardiser nos plats et de former nos employés. La cuisine-laboratoire est visible pour les clients, elle occupe la moitié du local. Ça crée une belle ambiance et ça fait jaser les gens. »

Avec L’USINE, les gens peuvent retrouver dans un même lieu un restaurant, la brasserie, une boutique et un salon de dégustation. « On voulait créer une convergence, une synergie. On voulait que les gens voient où notre bière est fabriquée », conclut Eric Blackburn.
 

(Crédit photo : L’USINE – Labrasserie)
 
 
L’USINE – Labrasserie, 220 rue des Laurentides, Chicoutimi :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.