L’Outaouais région de contrastes

14 mai 2016 - Par Catherine Maisonneuve

Encerclée par l’Abitibi-Témiscamingue, les Laurentides, l’Ontario et la ville d’Ottawa, la région de l’Outaouais se caractérise par sa proximité avec la frontière ontarienne. Quatrième ville en importance au Québec, Gatineau, composée des anciennes villes de Hull, Aylmer, Gatineau, Buckingham et Masson-Angers, compte aujourd’hui plus de 270 000 habitants.

Depuis le début des années 2000, une nouvelle génération de jeunes chefs a émergé, et la scène culinaire de l’Outaouais a commencé à bouger. Des passionnés de gastronomie et de vins redynamisent donc maintenant la région. Ils veulent changer les choses et participer au rayonnement de l’Outaouais. De plus, dans la région, ce n’est pas chacun pour soi : l’industrie des HRI y est tissée serré et s’entraide. Chaque année, les collègues reprennent le restaurant du chef finaliste au gala Chefs en or (Gold Medal Plates) et se relayent pour occuper sa cuisine durant toute la compétition. Un restaurant takeover dans sa forme la plus simple ! C’est d’ailleurs devenu une tradition dans la région. L’an dernier, c’est Patrick Garland (propriétaire du restaurant Absinthe Café) qui a gagné.

LA CHEF QUI A SURPRIS TOUT LE MONDE

Marysol Foucault est chef propriétaire du restaurant Edgar, un petit restaurant de 11 sièges qui est toujours plein. Jusque là, jamais une femme n’avait aussi bien réussi au concours Gold Medal Plates à Ottawa, où elle a remporté la palme d’or en 2013. En 2010, elle a ouvert Edgar sur un coup de tête. Moins de deux ans après l’inauguration, elle a créé un deuxième restaurant, Odile, dont la fine cuisine du marché a ravi la clientèle durant un an et demi avant que la chef choisisse de se concentrer uniquement sur Edgar. Pour Marysol Foucault, qui est presque toujours derrière les fourneaux, deux restaurants, c’était trop. « Pour moi, il est important d’être présente au restaurant. Edgar, c’est mon bébé ; les gens qui viennent ici sont contents de me voir, et c’est réciproque. Un restaurant, ça lui prend une âme », relate la jeune femme. Cette petite boule d’énergie est passionnée et passionnante. Elle a su faire sa place dans la région et elle en est maintenant une fière ambassadrice. Récemment, elle est devenue porte-parole des producteurs d’oeufs du Canada.

Photo : © Dyanne Wilson Photography

LA SOMMELIÈRE DE RÉPUTATION INTERNATIONALE

Véronique Rivest est l’une des sommelières les plus respectées sur les scènes nationale et internationale. Elle a remporté plusieurs titres prestigieux à travers le monde et elle est devenue la première femme à monter sur le podium au Concours du Meilleur Sommelier du Monde en obtenant la deuxième place à ce prestigieux concours qui s’est tenu à Tokyo en mars 2013. Après cet exploit, la passionnée de vin et de gastronomie a choisi d’ouvrir son premier restaurant, le bar à vin Soif, à Gatineau. De son propre aveu, « après avoir autant voyagé à travers le monde pour des concours de sommellerie, tout ce que je voulais, c’était de rentrer et surtout de rester chez moi. Ici, à Gatineau, je suis chez moi. Également, je voulais redonner à ma région qui m’a toujours appuyée. » Ouvert depuis moins de deux ans, son établissement est devenu un incontournable de la région. « Tant mieux si cela a permis de mettre la région de l’Outaouais sur la map ; c’est un peu ça aussi, l’idée ! » précise-t-elle.

LE JOURNALISTE QUI FAIT BRILLER LES ÉTABLISSEMENTS ET SES ARTISANS

S’il y a quelqu’un qui connaît la région et le monde de l’alimentation et de la restauration en Outaouais, c’est bien Pierre Jury. Journaliste au quotidien Le Droit, il parle d’alimentation depuis 20 ans, dont 13 à titre de critique de restaurants. « Je suis le seul à écrire là-dessus en Outaouais, confie-t-il. Depuis 1995, j’ai rédigé plus de 750 chroniques traitant d’alimentation et signé plus de 500 critiques de restaurant. J’ai vu l’industrie se transformer dans les 20 dernières années. » Il a également été juge d’épreuves culinaires à l’école Le Cordon Bleu, au collège d’arts appliqués et de technologie La Cité et dans le cadre du concours Gold Medal Plates / Des chefs en or. Il a aussi collaboré à plusieurs tribunes, dont le World’s 50 Best Restaurants et les Meilleurs nouveaux restos du Canada du magazine enRoute. L’industrie des HRI de la région de l’Outaouais n’a donc aucun secret pour lui.

LE RÉSEAUTEUR INFLUENT

Alex Van Dieren a cofondé la compagnie Orkestra il y a maintenant sept ans. Il s’agit d’une agence publicitaire disposant d’une solide division événementielle dans la région. L’aventure d’Orkestra a fait ses débuts avec 2 employés ; ils sont maintenant 13 à temps plein et 155 en saison estivale. En plus de coproduire des événements dont le Rockfest de Montebello, Orkestra a créé Le Blue Fest et le Festibière. « L’objectif d’Orkestra est de faire rayonner la région de l’Outaouais grâce aux événements que nous créons et de nous démarquer ailleurs », explique le cofondateur. Par exemple, le Brewfest (événement né à Gatineau et créé par Orkestra) a été exporté à Toronto pour la première fois cette année. Ça permet donc à la région de l’Outaouais de se démarquer et d’être visible dans d’autres marchés. Orkestra est également très présente auprès de l’Université d’Ottawa et de l’Université du Québec en Outaouais, notamment en matière d’offres de stage. L’entreprise encourage ainsi les jeunes de la région et, en même temps, elle stimule le marché de l’emploi.

LE TOUCHE-À-TOUT IMPLIQUÉ DANS LA COMMUNAUTÉ

Gaétan Tessier est enseignant à l’École hôtelière de l’Outaouais¹ depuis maintenant 20 ans. C’est un pilier de l’école ; il est connu et apprécié de tous les jeunes qui y ont étudié. Également très actif dans le milieu, il a des antennes partout dans la région. Gaétan travaille beaucoup auprès des producteurs locaux pour les aider à développer de nouveaux produits. C’est donc une ressource essentielle pour la relève. Avec un autre chef de la région, il a également fondé la boutique de chocolats fins ChocoMotive, qui offre du chocolat équitable et bio. Il a occupé pendant 15 ans le poste de chocolatier au restaurant L’Orée du Bois à Chelsea. Son rôle et son apport dépassent largement ceux de professeur de cuisine : il est vraiment un touche-à-tout très influent dans l’industrie régionale.

Photo : © Trevor Lush

UNE INSIDER TOUJOURS À L’AFFÛT

Véronic Gauthier est concierge au Hilton Lac-Leamy. L’hôtel adjacent au casino du même nom est ouvert depuis maintenant 15 ans et figure au premier rang des hôtels canadiens de la chaîne Hilton. La réputation de Véronic n’est plus à faire dans la région : c’est la plus jeune concierge de l’hôtel, elle est branchée et elle s’intéresse à tout ce qui se passe du côté de l’industrie des HRI dans sa région. Véritable passionnée de gastronomie, ce n’est pas seulement pour le travail qu’elle se tient au courant de la valeur des nouvelles tables de la région. La jeune femme prend le temps de discuter avec les chefs et leur personnel et elle visite personnellement tous les établissements. Elle est abonnée à toutes les infolettres et aux médias sociaux des chefs et restaurants de la région. C’est donc, pour l’industrie, une ressource clé qui peut bien conseiller les clients nationaux et internationaux de l’hôtel à la recherche d’une bonne table dans la région.

Ces personnes influentes et d’autres acteurs des HRI de l’Outaouais se sont prêtés au jeu de notre chronique Questions à la carte.

Sur la photo en tête d’article, vue du Hilton Lac-Leamy.

Photo : © Hilton Lac-Leamy

Dans cette édition

Quand les réseaux s’enflamment
Dans la cour des grands
Groupe Robin
Chambres froides
Le Québec, microplanète bières
Alain Dumont et le restaurant Cargo
Questions à la carte - Outaouais
Responsabiliser pour susciter l’engagement du personnel
Jusqu’où va la responsabilité d’un restaurateur ?
Faits saillants de l’industrie de la restauration en 2016
Guide de survie en période de crise économique
Les aliments préparés :
Les huîtres



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.