dark_mode light_mode
 

L’Œufrier est en pleine expansion

 
20 février 2023 | Par Caroline Devillers
Crédit photo: L’Œufrier

Les restaurants L’Œufrier ont célébré au début du mois l’ouverture sur l’Île-Perrot de leur 40e établissement au Québec, et ont annoncé l’inauguration de sept autres succursales au cours de l’année. La chaîne s’engage en plus dans un partenariat annuel avec Anorexie et boulimie Québec (ANEB).

« On a réussi à grandir ces dernières années en créant des succursales chaleureuses qui nous différencient de nos concurrents, explique Pedro Medina, président de la franchise L’Œufrier. On a trouvé le moyen d’amener la culture du déjeuner ailleurs. »

La mission de L’Œufrier : « être le plus proche possible de ses clients, culturellement et géographiquement ». Le nom des plats a été pensé pour que les Québécois y reconnaissent une part de leur culture, comme Ménage à trois, Villeray je t’aime ! ou encore L’implacable retour de la coupe Longueuil. « Les clients aiment ça, affirme Pedro Medina. Ça leur met un petit sourire sur le visage quand ils viennent nous voir. »

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

La propriété du Groupe La Büff souhaite aussi se démarquer par la qualité de ses produits, sélectionnés individuellement. « Notre pain vient de Première Moisson et notre café est du Lavazza, par exemple. On veut offrir une expérience de qualité à nos clients et ça passe évidemment par nos produits », insiste le président des franchises, qui ajoute que les menus sont régulièrement renouvelés.

Des franchises de quartier

Le dirigeant de L’Œufrier souhaitent que la franchise soit présente dans tous les quartiers du Québec, quelle que soit leur taille. Il cite l’exemple du quartier Villeray à Montréal, où la franchise compte 55 places, ce qui permet d’accentuer la proximité et la convivialité du lieu.

Continuant son expansion, la chaîne inaugurera cette année sept nouvelles succursales dans la province : à Beauport, Pont-Rouge, Saint-Hyacinthe, Québec, Laval, Gatineau et Sherbrooke. L’idée est de doubler le nombre d’adresses dans les cinq prochaines années pour devenir la référence du déjeuner au Québec et développer l’expérience, tant au Canada qu’à l’étranger.

Un nouveau partenariat

L’Œufrier a développé au début de l’année un partenariat avec l’ANEB. La cause que défend l’organisation touche personnellement Pedro Medina, dont la fille de 22 ans a déjà souffert d’un trouble alimentaire : « Beaucoup de gens souffrent de troubles alimentaires et c’est important de le souligner parce que je trouve que c’est toujours très tabou. »

Au cours de l’année, diverses initiatives seront mises en place pour soutenir la fondation dans sa mission de démystifier les troubles alimentaires en tentant d’éliminer les préjugés entourant les personnes aux prises avec ces maladies. La première a eu lieu pendant la Semaine de la Poutine : pour chaque vente du plat Elvis Gratton à Santa Banana, 1 $ était remis à l’ANEB. La chaîne a également remis 0,50 $ à l’achat de l’une des 16 autres poutines. Cette initiative coïncidait avec la Semaine nationale de sensibilisation des troubles alimentaires.

Parmi les autres événements à venir pendant l’année, des tournois de golf et des galas de levées de fonds s’organiseront pour ANEB. Des informations seront également ajoutées sur les menus de L’Œufrier pour donner de la visibilité à l’organisation et à la cause.

Mots-clés: Québec (province)
Franchise
Restauration

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #27
-5.29 %arrow_drop_down
-0.12 %arrow_drop_down
-0.08 %arrow_drop_down
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici