« L’Archibald de l’aéroport Montréal-Trudeau est une destination en soi ! »

 
11 mars 2020 | Par Pierre-Alain Belpaire
  • Réouverture : mars 2020
  • Capacité : 260 places
  • Travaux : Line Boivin, firme d’ingénieurs Pageau & Morel, firme d’architectes Provencher Roy, Constructions Solam, Doyon Després
     

Après un mois de fermeture complète, de lourdes rénovations et des investissements d’1,5 million de dollars, l’Archibald posé au cœur de l’aéroport Montréal-Trudeau a rouvert ses portes voici quelques jours. Pour le plus grand plaisir des voyageurs et amateurs des produits offerts par la célèbre microbrasserie.

Inauguré en décembre 2013 dans la zone sécurisée des vols nationaux et internationaux, l’établissement avait grand besoin de cette cure de jouvence, confie François Nolin, fondateur, président et copropriétaire de la bannière. « Après six années et vu l’important volume de personnes qui passent par ici, disons que le restaurant était devenu usé et que ces transformations étaient essentielles. » En accord avec les autorités de l’aéroport, les espaces de l’Archibald ont également été agrandis : les récents travaux permettent d’accueillir désormais 260 personnes sur une superficie de près de 6 200 pieds carrés.

Le décor des lieux, entièrement revampé, met une fois encore à l’honneur le Québec, sa faune et certains de ses plus célèbres symboles. « Depuis l’ouverture de notre premier Archibald à Lac-Beauport en 2005, c’est notre marque de fabrique, glisse François Nolin. Plusieurs nous ont copiés et se sont inspirés de différents éléments de nos décors. Ça nous a donné envie d’aller encore plus loin, d’être à l’affût des futures tendances. On a longuement réfléchi aux matériaux utilisés, au rendu qu’on souhaitait. »

Archibald Microbrasserie compte aujourd’hui cinq établissements : outre celui de l’aéroport et le pionnier de Lac-Beauport, on en trouve à Québec, à Trois-Rivières et à Blainville. Le groupe, qui n’est pas « en mode "agressif" » de l’aveu-même de son dirigeant, ne devrait pas, sous peu, inaugurer d’autres succursales. S’il assure que l’adresse montréalaise n’est pas traitée différemment des autres, François Nolin concède qu’elle est « quelque peu particulière ». « Il y a des éléments que vous trouverez dans les cuisines de l’Archibald de l’aéroport mais pas dans les quatre autres, comme par exemple tout ce qui concerne les déjeuners. » Le menu est par ailleurs pensé en fonction des touristes de passage dans notre Belle Province, très friands notamment du pâté chinois revisité, mais sans pour autant oublier les consommateurs québécois qui souhaitent, eux, s’évader dès leur arrivée à l’aéroport et optent davantage pour les bavettes et tartares.

« Dans un aéroport, tu peux avoir face à toi des clients très différents, qui viennent de partout dans le monde et n’ont parfois que peu de temps avant leur vol. Il faut que notre personnel pose rapidement les bonnes questions pour parfaitement les conseiller, poursuit le président. C’est un public varié, certes, mais qu’il est facilement possible de fidéliser. On l’a bien vu avec les réactions provoquées par la fermeture temporaire durant les rénovations. Plus encore que nos autres adresses, l’Archibald de Montréal-Trudeau est devenu une destination en soi, un véritable rendez-vous ! »

Alors que certaines enseignes ne font que passer dans les enceintes aéroportuaires, la microbrasserie semble, elle, bien décidée à occuper son écrin montréalais durant encore plusieurs années. Et pour durer dans ce milieu particulier, le fondateur de l’enseigne a un secret : oublier que cet Archibald se situe au cœur d’un gigantesque aéroport et l’opérer comme s’il avait pignon sur rue. « On doit avoir le même souci de la clientèle, le même souci de la qualité qu’ailleurs. On doit faire autant d’efforts, apporter autant d’attention au moindre détail. »
 

(Crédit photo : Pub Photo)

Pour suivre Archibald Microbrasserie :

Mots-clés: 06 Montréal
Tourisme
Ouverture/rénovation

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).