L’AHC inquiète pour l’industrie touristique canadienne

 
5 juin 2012 | Par Ginette Poulin

Dans une lettre adressée aux membres de l’Association des hôtels du Canada (AHC), le président de l’association, Tony Pollard, fait part de ses inquiétudes face à l’avenir de l’industrie touristique au pays. Il souligne, entre autres, la diminution importante du financement accordé à la Commission canadienne du tourisme (CCT), qui est passé de 100 millions $ en 2001 à 72 millions $ en 2012 et 58,5 millions $ en 2013.

Selon M. Pollard, ces compressions budgétaires surviennent alors que le Canada fait face à une concurrence accrue de la part des organismes touristiques internationaux, tels que le nouveau Programme de marque américain. Il y a 10 ans, 35% des recettes touristiques du pays provenait du marché international, aujourd’hui, ce nombre a chuté à seulement 20 %. En raison du manque de financement, la CCT a été contrainte de quitter plusieurs marchés, dont l’Italie, les Pays-Bas, l’Espagne et la Suisse, sans compter les réductions majeures qui sont survenues pour les marchés japonais et américain.

« Le Canada ne parvient tout simplement pas à suivre à l’échelle mondiale », affirme M. Pollard.

Ci-dessous, un tableau comparatif des organismes de promotion touristique et le financement approximatif qui leur a été accordé au cours de la dernière année.

OrganismesFinancement approximatif
Tourisme Inde 248 millions $
Tourisme Irelande 211 millions $
Tourisme Mexique 152 million $
Tourism Australie 147 millions $
Tourism Malaisie 128 millions $
Autorité des conventions & des visiteurs de Las Vegas 119 millions $
Tourisme Afrique du Sud 118 millions $
Atout France 111 millions $
Office du Tourisme de la Corée 94 millions $
Tourisme Nouvelle-Zélande 88 millions $
Ministère du tourisme du Brésil 83 millions $
Ministère du tourisme des Bahamas 81 millions $
Tourisme Suisse 80 millions $
Autorité touristique d’Hawaï 73 millions $
Commission canadienne du tourisme 72 millions $
Commission du voyage & du tourisme de la Californie 51 millions $
Visitez la Grande-Bretagne 48 millions $

Dans sa lettre, le président de l’AHC soutient que la performance touristique du Canada, en ce qui concerne les arrivées internationales, ne fait par le poids face aux concurrents, et ce, même si le tourisme mondial est en croissance. Une nouvelle concurrence des marchés émergents et la richesse croissante de la compétition ont contribué au déclin du Canada comme destination de choix, passant de la 7e place en 2002 à la 15e place en 2010.

D’après M. Pollard, une commission compétitive et durable nous ramènerait dans une position de force d’ici les cinq prochaines années, ce qui permettrait au Canada de tirer pleinement parti des marchés émergents et de contrer l’attaque du Programme de marque américain sur le marché intérieur canadien. Elle pourrait ainsi générer 5,7 millions de visiteurs supplémentaires, 8,2 milliards $ en recettes d’exportation nouvelles, et 64 000 emplois supplémentaires, en plus d’établir le tourisme comme une véritable industrie d’exportation.

Dans sa lettre, le président de l’AHC affirme que le Canada ne peut laisser passer l’opportunité de passer à une position de force. « L’AHC demande à chacun de communiquer avec son député pour débattre de l’importance d’un nouveau financement durable pour la CCT. Le statu quo n’est pas une option ! », conclut-i l.

Mots-clés: Canada
Tourisme
Communiqués
Hôtellerie

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).