KillO : « Manger santé, ce n’est pas plate ! »

24 janvier 2018 - Par Katherine Boisvert

  • Ouverture officielle : 6 novembre 2017
  • Nombre de places assisses : 36
  • Propriétaire : Francis Cadieux
  • Type de cuisine : « fast-food santé »
     
    « Deviens ce que tu manges » : le slogan du nouveau « fast-food santé » de Repentigny est assez clair. Ici, pas de friture, de gras trans ou de sucres raffinés. Le restaurant KillO, installé à Repentigny, propose plutôt des salades, des wraps et des burgers et des plats de pâtes, de bœuf ou de poulet. On retrouve même au menu des frites de patates douces et de la poutine… de céleri-rave !

Avec KillO, le mannequin international Francis Cadieux souhaite prouver que « manger santé, ce n’est pas plate ! » « J’ai travaillé avec un chef durant six mois pour élaborer le menu. C’est tout un défi de réussir à égaler le goût du sucre et des gras trans, mais nous y sommes arrivés », se félicite le propriétaire de 34 ans.

Le jeune homme s’y connaît en alimentation santé. À l’âge de 25 ans, Francis Cadieux s’est intéressé à la valeur nutritive des aliments afin de se maintenir dans le milieu de la mode. Des années plus tard, et après moult recherches sur le sujet, il a choisi de se lancer en restauration, comme sa famille l’avait fait avant lui. « Mes parents étaient restaurateurs, je né là-dedans. À l’âge de 12 ans, je travaillais déjà tout l’été dans le resto familial, se rappelle-t-il. J’ai monté les échelons et je n’ai jamais eu de traitement de faveur. »

Au même titre que les chaînes de restauration rapide, KillO offre un concept comptoir, 36 places assises et la possibilité de commander en ligne ou grâce à une application mobile.

Francis Cadieux se dit persuadé qu’il y a de la place pour des restaurants-minute santé au Québec. « Les gens commencent à être de plus en plus actifs et de plus en plus intéressés à ce qu’ils mangent, explique-t-il. Ce type de resto est très présent à New York et la tendance s’implante tranquillement à Montréal. »

Le restaurateur espère éventuellement développer des franchises de KillO. « On souhaite ouvrir un ou deux autres restaurants cette année, on a d’ailleurs déjà un local à Montréal, souffle Francis Cadieux. Si j’ai choisi Repentigny, c’est que je voulais démontrer que mon entreprise pouvait fonctionner et générer des profits en banlieue. »
 

(Crédit photo : Pierre-Luc Caron)
 
KillO, 84 boulevard Industriel, Repentigny :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.