Jouney Café et Four Méditerranéen : Le charme des « fours » libanais

26 octobre 2017 - Par Katherine Boisvert

  • Ouverture officielle : 25 octobre 2017
  • Nombre de places : 45
  • Propriétaires : Patrick Abdelahad
  • Design : David Dworkind
  • Cuisine : libanaise

À la fois boulangerie, café et restaurant, le Jouney Café et Four Méditerranéen s’inspire des « fours », ces boulangeries-cafés qui font partie intégrante de la vie libanaise, des endroits où il fait bon relaxer.

Originaire de Jounieh, au Liban, et fils d’hôteliers, Patrick Abdelahad est tombé amoureux de la métropole alors qu’il faisait son MBA au HEC Montréal. « Le Jouney, c’était d’abord un projet d’université, relate le restaurateur. Je me suis demandé : qu’est-ce qui manque à Montréal pour la diaspora libanaise, pour les étudiants internationaux et surtout pour les Québécois ? »

Le jeune propriétaire s’est d’ailleurs inspiré des recettes familiales pour élaborer son menu composé de manoushes, de salades, de hummus, de cafés libanais et de brunchs gourmands. Même le nom de son établissement s’inspire de son enfance. « Jounieh, c’est l’endroit où j’ai vécu durant 18 ans et c’est là-bas que mes parents ont ouvert leur premier hôtel en 1958, explique le jeune restaurateur. Jouney, c’est facile à prononcer et ça permet de créer une identité. »

Situé sur la rue Catherine Ouest entre le Mille Carré Doré et le village Shaughnessy, le Jouney compte une mezzanine avec vue sur la salle à manger et 45 places assises, dont des banquettes, un divan et une grande table pouvant accueillir 10 personnes. « Quand je m’arrête pour manger 10 minutes, je préfère être assis avec des gens à une table plutôt que seul dans un coin », relate celui qui a fait ses débuts en cuisine alors qu’il était adolescent.

Le design du Jouney a été créé en collaboration avec David Dworkind, l’architecte derrière le Super Qualité et le Dispatch Coffee. L’ambiance contemporaine et lumineuse a été conçue afin de refléter la culture libanaise. « Il y a beaucoup de terracota, de photos du Liban, mais en même temps, il y a cette touche montréalaise avec le bois et le mur de briques datant de 1890, explique Patrick Abdelahad. C’est simple, confortable et minimaliste. C’est invitant. Et la cuisine est complètement ouverte, pour permettre aux clients de voir les cuisiniers travailler. » Le décor se démarque également grâce au four-comptoir dans lequel est préparé la manoushe, une galette typiquement libanaise agrémentée de zaatar, de viande hachée, de fromage ou de chocolat.

Aux dires de Patrick Abdelahad, le Jouney Café et Four Méditerranéen est un arrêt gourmand où l’on peut manger, lire un livre ou simplement relaxer, à la manière des Libanais.

(Crédit photo : David Dworkind)

Jouney Café et Four Méditerranéen, 1486 rue Ste-Catherine Ouest, Montréal

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.