Jérôme Ferrer

Un homme et ses talents

23 janvier 2006

Il a l’accent du sud que l’on prête au soleil ou encore au pastis par de longs après-midis de pétanque. M. Ferrer est natif de la douce région des cigales, surnom donné au Languedoc-Rousillon, en France. Après des études à l’institut Vatel de Nîmes, il se dirige vers l’Angleterre pour un stage de formation,puis revient en France. À son retour, il se découvre une réelle passion pour la cuisine, au Château de Marcay à Chinon, un établissement classé deux macarons par le Guide Michelin.

Après différents stages, en montagne à l’Alpe d’Huez, puis avec Lenôtre et quelques grands, il ouvre, à Saint-Cyprien dans le pays du Banyuls, un restaurant avec ses copains de toujours.

En l’an 2000, il se sent attiré par le Québec et vend son restaurant. En 2001, il arrive à Montréal et cumule différents boulots avant d’ouvrir en 2002 le restaurant Europea de la rue de la Montagne avec les mêmes associés qu’en France.

Jérôme Ferrer ne fait pas partie de ces chefs qui se croient supérieurs et qui ne respectent pas le travail des serveurs et des cuisiniers. Il est de ceux qui ne font aucune concession sur la qualité des produits utilisés pour leur cuisine. Une cuisine qu’il qualifie de simple, goûteuse et généreuse. Pour réaliser les petites merveilles qui se retrouvent d’ailleurs dans son menu, il n’hésite pas à utiliser le
haricot tarbais ou les fromages du Québec. Selon lui, le cuisinier moderne doit travailler avec ce qu’il y a de mieux, peu importe que ce soit de la vanille de Tahiti ou de l’agneau de Charlevoix. Ce qui importe, c’est le résultat. C’est ce que le client manifeste par sa satisfaction ou son désintérêt par rapport à un établissement.

Selon M. Ferrer, les clients ont le choix et sont désormais éduqués en matière de gastronomie.

Depuis peu, le restaurant Europea a subi un « lifting » de rajeunissement qui lui va à ravir. Même avec les honneurs des Grands Prix du Tourisme québécois en 2005 ainsi que différents prix et nominations valorisantes, M. Ferrer reste modeste et assure que la chance est de son côté.

N’empêche que le restaurant ne désemplit pas au point où il arrive fréquemment que l’on doive refuser des clients. L’équipe du restaurant Europea assure à M. Ferrer un soutien total qui vient tout juste de se confirmer avec la prise en main des cuisines du très bel hôtel Le St-James, de la rue St-Jacques, à Montréal. Depuis septembre 2005, Jérôme Ferrer assure avec talent la direction des cuisines et de la restauration de l’hôtel de luxe ainsi que du restaurant XO. Il amène son style rafraîchissant et surtout la qualité à laquelle on doit s’attendre dans un tel établissement. Entre le restaurant Europea et la cuisine du St-James, un point commun : l’étroitesse des lieux qui par magie s’animent à chacun des services. Des difficultés que M. Ferrer souhaite voir s’atténuer avec le temps. Un de ses souhaits : officier dans une vraie cuisine, là où la place n’est plus un obstacle ! Avec le talent, M. Ferrer croit que tout est possible.

Restaurant Europea, 1227, rue de la Montagne, Montréal, (514) 398-9229.

Restaurant XO, Hôtel le St-James, 355, rue Saint-Jacques, Montréal, (514) 841-3111.

Dans cette édition

Raz-de-marée Raving Brands aux États-Unis
C’est l’année sans fumée !
Dis-moi d’où tu viens, je te dirai si je te sers...
Lady’s First - Zurich
Pour donner pleinement satisfaction à ceux que l’on sert...
L’irradiation des aliments
Vivre une compétition internationale



PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.