brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Jean-Claude Belmont, Prix Debeur 2007

 
4 octobre 2007

C’est dans une ambiance chaleureusement intime que le Prix Debeur 2007 a été remis à Jean-Claude Belmont, le 2 octobre dernier, au Centre de formation professionnelle Calixa-Lavallée, pour sa recette de perdrix des Bois-Francs au chou et son émulsion au persil et à la sarriette. Né au Vietnam et formé en France, M. Belmont s’est largement engagé dans de nombreuses activités et associations, notamment la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec, la Fédération canadienne des chefs de cuisine et l’Académie culinaire de France. Il est en outre Commandeur de la Chaîne internationale des disciples d’Escoffier. Jusqu’à récemment, il était professeur à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), mais est en ce moment en période de réflexion.

Perdrix des Bois-Francs au chou et son émulsion au persil et à la sarriette, par Jean-Claude Belmont

L’ex-premier ministre du Québec Bernard Landry, ambassadeur du Prix Debeur 2007, culture et tradition pour une nouvelle cuisine québécoise, est venu féliciter M. Belmont, en compagnie de son épouse, Chantal Renaud. Le Prix Debeur est issu d’un partenariat entre les Éditions Debeur et la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec. Il vise à créer un mouvement au sein du Québec, afin de tirer la cuisine traditionnelle des familles et des cabanes à sucre. L’objectif ultime est de l’élever au rang de grande cuisine gastronomique, sans qu’elle ne perde son âme. « Dès qu’on parle de recettes traditionnelles, on pense qu’on tombe dans le folklore », a déploré Thierry Debeur, éditeur et rédacteur en chef des Éditions Debeur. « Au contraire ! Il faut retrouver les saveurs et les ingrédients dans des présentations gastronomiques de calibre international. Tant d’autres peuples l’ont déjà fait ... Il est temps que la cuisine québécoise trouve sa place à son tour. »

M. Debeur a d’ailleurs confié à la revue Hôtels, Restaurants et Institutions qu’il regrette que notre cuisine traditionnelle soit si peu connue, et en particulier des restaurateurs d’ici, qui croient faire des recettes québécoises alors qu’il s’agit bien souvent de cuisine française. « Le fait d’utiliser des produits d’ici ne signifie pas qu’on fait de la cuisine québécoise ! »

De gauche à droite : Daniel St-Pierre, président national de la Société des chefs, cuisiniers et pâtissiers du Québec, Chantal Renaud, épouse de Bernard Landry, Jean-Claude Belmont, lauréat du Prix Debeur 2007, Bernard Landry, ex-premier ministre du Québec, Huguette Béraud, vice-présidente des Éditions Debeur, et Denis Paquin, gestionnaire du Prix Debeur.
Photo : Debeur
Mots-clés: Québec (province)
Concours
Chefs
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).