Jad Ezzeddine (Baguette Brochette) : « Je fais l’inverse d’une chaîne de restauration rapide »

6 septembre 2019 - Par Marie-Ève Garon

Jad Ezzeddine est né à Beyrouth au Liban et a grandi dans la jungle africaine. En 2007, il s’installe au Canada avec sa famille. Après avoir exercé différentes fonctions dans le secteur de la restauration, il choisit, jusqu’à tout récemment, le domaine de la vente où ses talents de communicateur sont mis à profit. Il y a six mois, l’entrepreneur dans l’âme décide de réaliser le rêve qui lui trotte dans la tête depuis longtemps : ouvrir une sandwicherie de luxe (Baguette Brochette) inspirée de ses origines africaines et de ses souvenirs personnels.

« J’ai décidé d’importer une tendance culinaire ivoirienne, le pain brochette, et d’y ajouter des petites touches liées à mon enfance et à mes souvenirs, confie-t-il. En Afrique, la version de ce sandwich au filet de bœuf, par exemple, est un mets qu’on mange dans la rue et qui se prépare sur un long grill déposé sur du charbon. On choisit le pain, on y ajoute quelques brochettes et des garnitures. Dans une certaine mesure, j’ai voulu reproduire cette expérience ici. »

Un mets rassembleur

L’entrepreneur estime que le pain brochette gagne à être connu de tous, pas seulement de la communauté africaine. Pour ce faire, il mise sur une carte simple, mais extrêmement savoureuse. « Je veux vraiment me concentrer sur certains items (pain, brochettes, sauce et garnitures) pour que chaque détail fasse au final toute la différence. Pour que ça fonctionne, il faut que les goûts soient excellents ! »

Le restaurateur croit que l’authenticité, la fraîcheur et le côté « fait maison » lui permettront de se démarquer des autres, notamment des chaînes de restauration rapide. « Je fais exactement le contraire de ce type de restauration. Par exemple, mon pain artisanal au levain est élaboré exclusivement pour mon entreprise et nos jus sont pressés sur place. Je crois que ce n’est pas qu’un enjeu de coût, le client veut que ça goûte bon et c’est ce que je lui offre. »

Jad Ezzeddine estime d’ailleurs qu’il est important d’offrir à la clientèle la possibilité de manger un sandwich frais, préparé avec des aliments d’ici. « En une semaine, j’ai des clients qui sont revenus trois fois. Ce critère de qualité, c’est ce qui me permettra de faire des profits à moyen et long terme. » Mais au-delà de ces considérations financières, le nouveau propriétaire souhaite que sa clientèle se sente comme à la maison.

« J’ai sincèrement le goût que mon client revienne avec son ami, sa mère, sa famille, ses voisins... Ce sont tous ces liens, ce partage et cette vie de quartier qui m’intéressent. Je veux juste que la personne entre une seule fois chez moi et elle sera conquise ! » C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il envisage dupliquer le modèle ailleurs dans la métropole. « Si la demande est là, l’offre doit y être aussi. »

(Photos fournies par Baguette Brochette)

Pour suivre Baguette Brochette :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.