Jacques Gaspo : La formule trio

2 février 2018

La Belle & La Bœuf, Carlos & Pepe’s, Souvlaki Bar. Ainsi que Sandouchon et Bàcaro. Et, depuis peu, Nickels et Vinnie Gambini. Si elles proposent des plats et des ambiances bien distinctes, ces différentes bannières ont un point en commun : elles appartiennent toutes à la compagnie québécoise Foodtastic.

Derrière Foodtastic se cachent Jacques Gaspo et les frères Lawrence et Peter Mammas. Trois hommes. Trois collègues. Trois amis. Avec chacun leur force et leur domaine de prédilection. À Jacques, les concepts et le design. Lawrence se charge du développement et des franchises. Peter, enfin, s’occupe des finances. En mettant les qualités de chacun en commun, le trio fait des merveilles. « Mais sans nos équipes, nous n’y arriverions pas, souffle, modeste, Jacques Gaspo. Le plus difficile lorsqu’on compte une trentaine de restaurants, c’est qu’il n’y a que 24 heures dans une journée. Et pour que ce soit facile à gérer, ça prend des équipes extraordinaires. »

Collaborateurs et employés ne sont pas les seuls à être triés sur le volet. Les franchisés sont, eux aussi, choisis avec grand soin. « On veut des gens qui soient aussi passionnés que nous. Nous sommes très sélectifs, poursuit le concepteur. Nous voulons travailler avec des professionnels ; il n’est pas uniquement question de moyens financiers. »

LE DÉFI DES FRANCHISES

Bien qu’ils planifient ouvrir entre 15 et 20 établissements en 2018, les copropriétaires de Foodtastic tiennent à conserver un produit de qualité, tant sur le plan des concepts que sur celui de la nourriture. « Est-ce qu’un restaurant est bon parce qu’il est indépendant et moins bon parce que la compagnie en possède 10 ?, s’interroge Jacques Gaspo. Cette philosophie-là est complètement fausse ! C’est justement cette vision des franchises que l’on souhaite enlever de la tête des gens. »

Et l’homme d’affaires de révéler que le secret du succès de Foodtastic réside, notamment, dans les longs mois passés à élaborer un concept, un menu ou un décor. « On essaie tout, on travaille fort, on fait des tests, on teste à nouveau…
Et puis on recommence, on corrige, explique Jacques Gaspo. Mais surtout, on essaie d’être différents. »

Et si l’autre force de Foodtastic, l’autre recette miracle, tenait dans les concepts dessinés et imaginés par Jacques Gaspo ? Designer de mode dans sa jeunesse, celui qui a également été propriétaire de centres de conditionnement physique se passionne, depuis toujours, pour les couleurs et le stylisme. « Les restaurants de Foodtastic s’adaptent aux tendances, mais ils deviennent aussi tendance, résume le Lavallois. La mode et la découverte, c’est notre background, notre passion. On pense que Foodtastic est un produit qui fait sa marque, on trace le chemin et on est fiers de ça. On veut offrir aux clients une expérience qui va au-delà de la nourriture et du service et qui leur donne l’envie de délaisser leur téléphone durant le repas et de revenir chez nous. »

2018, L’ANNÉE DES CHANGEMENTS

Ouverture de nouveaux restaurants, remplacement des Vinnie Gambini par un nouveau concept appelé Gatto Matto, intensification de la présence du groupe dans les centres commerciaux… l’année 2018 devrait être particulièrement riche en événements pour Jacques Gaspo et ses collaborateurs.

En s’associant à Dan Pham (Red Tiger, Kamehameha Snack-Bar) pour ouvrir, en décembre dernier, le bar à saké Le Blossom, la compagnie a osé innover et dévier de ses habitudes. « Mais tous les concepts sortent de la masse quand c’est le premier qui ouvre », note, malicieux, Jacques Gaspo.

Bien installés dans la Belle Province, les dirigeants de Foodtastic ont des envies d’ailleurs. Et ne s’en cachent plus. Nos voisins, notamment, sont dans la ligne de mire des trois complices. L’incursion de Foodtastic en sol américain commence en fait dès janvier, par l’inauguration d’un Beauty and the Beeeef au Wellington Mall de Palm Beach, en Floride. Jacques Gaspo l’assure : « Ce n’est qu’un début... »

Dans cette édition




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.