L’Hôtel Particulier Griffintown : Un établissement modulable

18 octobre 2017 - Par Katherine Boisvert

  • Ouverture officielle : 28 septembre 2017
  • Nombre de chambres : 5 appartements se transformant en maison de 9 chambres
  • Propriétaires : Michael et Romy Marciano
  • Capacité totale : environ 18 visiteurs

Créer un hôtel modulable, c’est le défi que s’est lancé l’hôtelier Michael Marciano. Bed & Breakfast de cinq appartements la semaine, L’Hôtel Particulier Griffintown se transforme en immense maison de neuf chambres la fin de semaine.

Le but premier ? Proposer le lieu complet à des familles, des groupes ou des associations sportives durant les fins de semaine. « On leur donne les clés le vendredi et on revient les voir le lundi », explique Michael Marciano. L’établissement est classé Bed & Breakfast mais le déjeuner n’est pas offert systématiquement. Le propriétaire suggère à ses clients de visiter le quartier et de s’arrêter à la boulangerie voisine, La Bête à pain.

Situés à proximité des anciennes écuries du Griffintown Horse Palace, les différents appartements entourent un jardin dans lequel les gens peuvent se rassembler. « La conception des lieux est très différente de celle d’un hôtel traditionnel. C’est beaucoup plus grand, chaque appartement fait 80 mètres carrés. La décoration est unique. Je ne pourrais pas recréer un autre endroit similaire à celui-là. Je ne pourrais pas en faire une chaîne. »

Même si le confort et l’esthétisme priment, le Français d’origine affirme avoir fait le pari d’être petit. « On veut des chambres pas chères et remplies », explique celui qui souhaite que ses clients se sentent « comme à la maison ».

La décoration sobre, au goût du jour, a été créée par Michael Marciano lui-même. Les murs blancs, l’utilisation de la pierre et du bois ont permis de conserver les charmes des vieux immeubles montréalais. « Il y a cette spécificité, ce parfum du patrimoine d’antan de Griffintown, puisque c’est quand même un immeuble qui a 300 ans, décrit l’hôtelier. En même temps, j’ai laissé libre cours à ma fantaisie. Ça a donné un endroit qui est rustique-moderne, chic et élégant. »

Situé dans Griffintown, ce vieux quartier montréalais en pleine revitalisation, l’hôtel a aussi une deuxième vocation, celle de galerie d’art. Michael Marciano souligne avoir dépensé 15 000 $ pour transformer l’entrée cochère de l’immeuble en une galerie d’art ouverte au public, qui propose actuellement les œuvres de l’artiste-photographe Dani Hausmann. Ce dernier immortalise les scènes les plus industrielles et intéressantes de Griffintown et le Centre-Sud depuis des années.

L’hôtelier espère participer, à sa façon, à la renaissance du quartier Griffintown. Il a d’ailleurs le projet d’agrandir L’Hôtel Particulier grâce à un établissement adjacent.

(Crédit photo : L’Hôtel Particulier Griffintown)
 
 
L’Hôtel Particulier Griffintown : 1200 rue Ottawa, Montréal :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.