Gourmandises rafraîchissantes pour un été original

28 juin 2007

Alors que la chaleur de l’été fait rivaliser d’imagination les propriétaires des terrasses ensoleillées, deux nouvelles tendances toutes en fraîcheur promettent de se répandre rapidement sur les menus de nombreux restaurants. En effet, toujours désireux d’attirer les consommateurs estivaux par de nouveaux produits, certains établissements serviront dorénavant des barbotines faites à base de boissons énergétiques ou même des pops glacés à la bière.

Les pops glacés à la bière, les « hopsicles », sont une idée de Frank Morales, chef exécutif du restaurant Rustico, à Alexandria, en Virginie, et de Greg Engert, directeur des bières de l’établissement. Composés à près de 99 % de bière pure selon ses concepteurs, les pops à la bière sont offerts en plusieurs saveurs, telles que le Fudgesicle, fait avec une bière noire appelée Bell’s Kalamazoo Stout, Raspbeer-y, concoctée à partir de bière Saint-Louis à la framboise, et Plum, au goût de Chapeau Mirabelle. Considérant la bière comme un condiment, le chef prévoit servir ses « hopsicles » tout l’été et pense même concevoir de nouveaux produits, comme des « banana splits » à la bière. Cependant, le Département de contrôle des boissons alcooliques de Virginie ne voit pas ces innovations d’un bon oeil, la loi de cet État prévoyant qu’une bière soit consommée immédiatement après avoir été versée de son contenant original.

Cette difficulté ne semble pas s’appliquer aux boissons énergétiques. Les barbotines faites à partir de ces boissons sont déjà distribuées dans plusieurs établissements. Effectivement, alors que les restaurants T.G.I. Friday’s ont commencé à offrir dès janvier dernier des Red Bull Berry Blast Slush, les dépanneurs 7-Eleven et Sonic viennent d’annoncer la mise en marché de nouveaux « Slurpees » énergétiques, faits à partir des boissons énergétiques citronnées Full Throttle Fury, produites par Coca-Cola. Selon le Beverage Digest, un service d’infolettres américain spécialisé dans le domaine des boissons non alcoolisées, la vente de boissons énergétiques aux États-Unis aurait fait un saut de 3,4 milliards de dollars américains en 2005 à 4,9 milliards de dollars américains en 2006. Même les restaurants McDonald’s envisagent d’inclure ces boissons dans leur menu, selon le Beverage Digest, qui rappelle que ces boissons sont mal-aimées des nutritionnistes, puisque ceux-ci y voient un nouvel apport de sucre et de calories excédentaires, car elles débordent de caféine, de taurine, de ginseng et de sirop de maïs.

Sur la photo, on reconnaît Frank Morales, le chef exécutif du restaurant Rustico, qui présente ses « hopsicles » à la bière.

Photo : Neighborhood Restaurant Group

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.