Gibier sauvage au restaurant : Projet pilote mené par Normand Laprise

 
24 février 2014 | Par Ginette Poulin

Le ministre du Tourisme, Pascal Bérubé, et le ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, ont annoncé hier la mise en oeuvre d’un projet pilote visant à permettre à des restaurants gastronomiques de la province de servir du gibier sauvage durant la période de la chasse. Un comité d’experts présidé par le chef propriétaire du restaurant Toqué !, Normand Laprise, veillera à l’élaboration et à la bonne marche de ce projet, qui sera mis en branle dès l’automne prochain.

Dans sa première phase, le projet pilote vise à offrir une quantité limitée de viande de cerf de Virginie, de lièvre d’Amérique et de quelques autres espèces chassées ou piégées au Québec dans dix restaurants choisis. Selon l’analyse et l’évaluation de l’expérience, d’autres établissements s’ajouteront lors de phases subséquentes.

Un suivi étroit sera effectué à chacune des étapes, que ce soit la capture, le transport, la découpe, l’emballage, l’étiquetage, la réception des viandes et leur préparation. Par ailleurs, une attention particulière sera portée au retraçage des animaux et à la traçabilité des produits qui seront servis.

« La chasse et la consommation de gibier sauvage sont intimement liées à notre histoire et à notre patrimoine alimentaire. Nous franchissons aujourd’hui une étape déterminante en nous associant à certains des meilleurs chefs du Québec dans le cadre d’un projet novateur qui répondra aux besoins exprimés par les restaurateurs, mais aussi aux exigences des consommateurs », a déclaré le ministre Blanchet lors de la conférence de presse.

« Avec la mise en oeuvre de ce projet pilote, le Québec sera l’un des premiers États d’Amérique du Nord à offrir le gibier sauvage dans ses restaurants gastronomiques. Ce produit d’appel touristique majeur viendra enrichir le tourisme gourmand et permettra aux visiteurs de vivre une expérience authentique issue des traditions du Québec », a ajouté le ministre Bérubé.

Quelles espèces et à quelles tables ?

Dès l’automne prochain, ce sont dix chefs qui pourront donc offrir les espèces suivantes au menu de 17 restaurants : le castor, le lièvre d’Amérique, le cerf de Viriginie, l’écureuil et le rat musqué.

  • Normand Laprise (Toqué ! et Brasserie T !, à Montréal)
  • Martin Picard (Pied de Cochon, à Montréal et Cabane Pied de cochon, à Saint-Benoit-de-Mirabel)
  • David McMillan et Frédéric Morin (Joe Beef, Vin Papillon et Liverpool House, à Montréal)
  • Derek Dammann (Maison publique, à Montréal)
  • Claude Pelletier (Club chasse et pêche, Filet et Serpent, à Montréal)
  • Daniel Vézina (Laurie Raphaël , à Montréal et à Québec)
  • Jean-Luc Boulay (Saint-Amour et Chez Boulay, à Québec)
  • Colombe Saint-Pierre (Chez Saint-Pierre, au Bic)
  • Dominique Truchon (Chez Truchon, à la Malbaie)

Photo en tête d’article : le cerf de Virginie est une des cinq espèces autorisées dans le projet-pilote. Source : Sépaq.

Mots-clés: Québec (province)
Produits du terroir
Insolite
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).