Pascal Rousseau (Fairmont Tremblant) couronné Employé de l’Année

8 novembre 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

Les tout premiers Prix Excellence Tourisme étaient décernés ce mardi soir lors d’un gala organisé au Château Royal de Laval. Un jury composé de neuf spécialistes du tourisme et des médias québécois ont départagé plus de 350 candidatures pour récompenser les plus belles innovations, les meilleures campagnes marketing ou encore la meilleure gestion des bénévoles. Quant au titre, très convoité, d’« Employé de l’Année », il est revenu à Pascal Rousseau, agent à la réception de l’Hôtel Fairmont Tremblant.
 
 
HRImag : Pascal Rousseau, comment vous sentez-vous au lendemain de ce sacre ?

Je n’y crois pas encore. Ça va me prendre un peu de temps avant d’atterrir. À mes yeux, je ne pouvais pas gagner. Déjà, me retrouver parmi les quatre finalistes, c’était merveilleux, un superbe cadeau. Mais là… C’est incroyable !

Vous avez 38 ans. Depuis quand travaillez-vous dans l’univers de l’hôtellerie ?

Depuis toujours ! (rires) Officiellement, depuis 1997, mais ça a toujours été une véritable passion. Tout petit déjà, je jouais au concierge, je m’imaginais dans de grands hôtels. Puis, en sortant du secondaire, je me suis inscrit à l’École Hôtelière des Laurentides. J’ai un peu touché à la restauration pour rapidement revenir à la réception. C’était comme une évidence.

Pourquoi avoir choisi la réception ? Qu’est-ce qui vous plaît tant dans ce poste ?

Ça va peut-être vous faire sourire mais tout est parti d’un film, For Love or Money, dans lequel Mickaël J. Fox joue le rôle d’un concierge. Je voyais le plaisir que ce personnage prenait à rendre service, à répondre aux demandes des visiteurs. Ça m’a allumé. Il faut dire aussi que dans ma famille, l’accueil et l’aide ont toujours été des valeurs très importantes.

Quand êtes-vous entré au Fairmont Tremblant ?

J’ai commencé ici en 2005. Mais depuis lors, j’ai beaucoup voyagé… et ils m’ont à chaque fois repris. J’ai eu la chance de travailler à Victoria, toujours au sein du groupe Fairmont, ou sur les bateaux de croisière du groupe Cunard (Queen Elizabeth et Queen Victoria). Mais je suis toujours revenu ici. Je me sens chez moi.

Vous avez été élu Employé de l’Année du Fairmont Tremblant en 2016. Vous voilà élu employé québécois en 2017. Que représentent ces prix ? Que changent-ils ?

Je ne sais pas s’ils changent de quoi au quotidien ou pour les clients. Mais au niveau personnel, c’est une immense fierté. C’est un cadeau qu’on vous fait, qui vient vous confirmer que vous faites du bon travail et que vos efforts sont reconnus. Ça fait toujours du bien.

Quelle est la différence entre un bon et un excellent réceptionniste ?

La passion. Sans la moindre hésitation. Ce n’est pas un poste facile. Les horaires peuvent être intenses, vous devez être prêts à travailler de nuit, les soirs, les fins de semaines, durant les Fêtes. Vous allez recevoir des compliments, bien sûr, mais devrez aussi traiter les plaintes éventuelles, régler les problèmes. Si vous n’êtes pas passionné, je ne pense pas que vous tiendrez longtemps.

Qu’est-ce qui vous fait vibrer depuis 20 ans ?

Les clients. Ça peut paraître un peu niaiseux mais c’est ça qui me rend heureux, qui me motive ! Quand je trouve le petit plus qui va satisfaire le client, je suis le plus ravi des employés. Par contre, quand je reçois une plainte, ça vient me chercher, ça me fait de quoi de voir un client insatisfait. Et je me donnerai à 100 % pour régler le souci et pour qu’il reparte avec une bonne image de notre hôtel.

Quel message transmettriez-vous à un jeune intéressé par une carrière à la réception d’un hôtel ?

Ce ne sera pas facile tous les jours mais sur le long terme, c’est un poste extrêmement gratifiant. Les commentaires, les sourires, les réactions des clients, les récompenses inattendues, ce sont des instants magiques. Alors si un jeune est tenté, je lui dirais de foncer. Dans toutes les jobs, il y a des sacrifices à faire. À la réception d’un hôtel comme ailleurs. Mais s’il a la passion, il franchira tous ces obstacles. Et croyez-moi, ça vaut le coup !
 
 
(Photo tirée de la page Facebook du Fairmont Tremblant)

Pour suivre l’Hôtel Fairmont Tremblant :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.