Des jardins pédagogiques pour l’éveil au goût des tout-petits

31 janvier 2018 - Par Katherine Boisvert

 
Permettre à des enfants d’âge préscolaire de développer leur curiosité et l’éveil au goût : c’est la prémisse du projet de création de jardins pédagogiques initié par le CPE l’Enfant-Do et récompensé d’une mention spéciale lors du Gala DUX tenu la semaine dernière.

Le CPE l’Enfant-Do, qui agit à titre de bureau coordonnateur pour 70 services de garde en milieu familial dans le territoire de la MRC Memphrémagog, a permis à plus de 250 enfants de participer à toutes les étapes de la réalisation d’un potager. « Le jardin a amené les enfants à développer l’éveil au goût, l’éveil aux sens, mais également leur sens de l’observation et leur patience », explique Véronique Blais, agente de soutien pédagogique et à la conformité.

Le projet a également permis de renforcer l’intérêt pour l’alimentation et les saines habitudes de vie des tout-petits, qui avaient hâte de manger « leurs » fruits et légumes. « Les enfants étaient très fiers de ce qu’ils ont accompli », se félicite Anne-Marie Parenteau, agente de soutien pédagogique et à la conformité. Ces jardins pédagogiques ont connu un tel succès que certains parents ont même décidé de faire un potager à la maison, souligne pour sa part Diane Jacques, directrice générale du CPE l’Enfant-Do.

« Retroussé les manches »

Pourtant, sur papier, le projet n’avait pas convaincu le Ministère de la Famille. Diane Jacques raconte avoir d’abord proposé ses jardins pédagogiques dans le cadre d’un appel à projets. Mais sa proposition avait été jugée « peu faisable ». « On s’est retroussé les manches et on a décidé de faire le projet quand même, car on y croyait, explique la directrice-générale. On a même établi un guide et des balises pour permettre à d’autres bureaux coordonnateurs de reproduire ce projet. »

Le CPE l’Enfant-Do a ainsi fourni les bacs à jardin, la terre et les semences à 42 services de garde en milieu familial de leur territoire. « Les responsables en service de garde ont reçu une formation grâce à un partenariat avec l’organisme Croquarium. Suite à ça, elles ont reçu et préparé leur bac à jardin, puis elles ont participé à une animation de Croquarium sur la plantation des semences », explique Anne-Marie Parenteau.

Le projet a été rendu possible grâce à une aide financière du député d’Orford, Pierre Reid et à un don de terre à jardin de Rona L’Entrepôt. « On a malgré tout dû débourser près de 80 % des coûts », précise la directrice générale.

L’initiative du CPE l’Enfant-Do risque de faire des petits. « Sur les 42 services de garde, 100 % veulent refaire l’expérience l’an prochain. Les responsables en ont aussi parlé à leurs collègues qui n’ont pas fait de jardin. On a l’espoir que les jardins vont se multiplier dans les années à venir », se félicite Véronique Blais. « On a même déjà reçu un appel d’un autre bureau coordonnateur », conclut sa collègue.
 
(Crédit photo : CPE L’Enfant-Do)
 
Pour suivre le CPE l’Enfant-Do :
- Sur le Web : cpelenfantdodememphremagog.com

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.