Fermeture de l’Initiale : « Nous sommes prêts pour de longues vacances »

24 juillet 2019 - Par Marie-Ève Garon

Rolande Leclerc et Yvan Lebrun, propriétaires du réputé restaurant Initiale à Québec, ont annoncé ce mardi la fermeture de leur établissement après 30 ans d’activités. La nouvelle a secoué le milieu et entraîné un flot de réactions de la part des acteurs de l’industrie qui ont voulu communiquer leur reconnaissance envers ce couple de bâtisseurs. HRImag a recueilli les propos de la maîtresse des lieux au lendemain d’une annonce empreinte d’émotions.
 
 
HRImag : Rolande Leclerc, fermer les portes de votre établissement s’avère une décision importante. Comment en êtes-vous arrivés à faire cet ultime choix ?

C’est une décision qui a été réfléchie depuis plus d’un an, voire même deux ans. Nous sommes prêts pour de longues vacances, mais j’ai un grand deuil à faire puisque je vais m’ennuyer de ma clientèle, de tous ces invités qui nous visitaient chaque jour. Mais Yvan et moi étions vraiment rendus à tourner la page.

À l’heure des bilans, que retenir de ces 30 ans ?

Ce qui m’a marquée pour toujours, c’est notre clientèle qui nous a apporté tant de bonheur et qui a démontré tant de reconnaissance envers notre travail : la cuisine du grand chef, l’accueil en salle-à-manger… Des moments magiques s’y produisaient tous les jours.

Avez-vous cru qu’il y aurait une relève qui poursuivrait votre travail ?

Pas dans notre cas. Comme nous sommes toujours là l’un et l’autre, lorsque l’Initiale fermera, tout s’arrêtera.

Que souhaitez-vous laisser en héritage à cette industrie de la gastronomie québécoise ?

J’aimerais du fond du cœur que les jeunes qui sortent de l’École et œuvrent en restauration réalisent qu’exercer ce métier, c’est d’abord faire plaisir aux gens. Les attentes sont très élevées dans la haute gastronomie et je crois que quelqu’un qui s’en donne la peine et qui travaille avec son cœur peut assurément réussir.

Comment recevez-vous cette vague de reconnaissance de la part de vos pairs suite à l’annonce de la fermeture ?

Nous sommes des gens très discrets, alors de voir nos confrères et consœurs qui se réjouissent de nos accomplissements, de les sentir émus aussi, c’est extrêmement touchant ! Il en ressort un grand respect mutuel.

Et pour la suite des choses ?

Nous prenons de grandes vacances, mais on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Nous allons peut-être revenir, Dieu seul le sait… Qui n’a pas de projets, n’avance pas !

(Photos tirées de la page Facebook de l’Initiale)

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.