dark_mode light_mode
 

Fermés pour la première fois en 71 ans : « Ça m’a fait beaucoup de peine ! »

 
6 avril 2020 | Par Marie-Ève Garon

Pour la première fois en 71 ans d’existence, les trois succursales des restaurants Louis, situées à Sherbrooke, ont fermé leurs portes pour une durée encore indéterminée. Le propriétaire actuel, Pierre Ellyson, s’est résigné à congédier temporairement ses 140 employés après avoir constaté une baisse drastique d’achalandage due au confinement mis en place dans le cadre de la pandémie de COVID-19. Comme l’infrastructure de ses établissements de restauration familiale ne lui permet pas d’offrir l’option de prêt-à-manger en toute sécurité, le restaurateur espère de tout cœur que cette crise ne se prolonge pas au-delà des deux prochains mois.

« Nous sommes d’abord demeurés ouverts pendant une semaine en diminuant de moitié la capacité des salles à manger tel que le gouvernement l’avait imposé, mentionne l’homme d’affaires dont la famille possède les restaurants Louis depuis maintenant 50 ans. Puis, nous avons offert les mets pour emporter, mais la crainte d’exposer les employés et la clientèle à la contamination devenait trop importante. Il faut dire aussi que notre chiffre d’affaires avait baissé de 70 % alors on peinait à couvrir nos frais. » Avec tristesse, Pierre Ellyson a demandé à son personnel de rentrer à la maison le vendredi 27 mars dernier. Et c’est ce qui lui semble le plus difficile dans toute cette situation. « Être obligé de faire autant de mises à pied, ça m’a fait beaucoup de peine et ça m’en faire encore ! »

Quoiqu’il en soit, le maître des lieux tente de garder la tête haute. Il profite d’ailleurs de cette pause pour procéder au grand ménage printanier de ses trois établissements. Pour ce faire, il a proposé à un petit groupe d’employés, dont les gérants de chacune des adresses, de participer à cette corvée spéciale au cours des deux prochaines semaines. « Ces opérations s’effectuent habituellement durant la nuit. Il s’agit d’un moment idéal pour passer à l’action. Nous allons nous refaire une beauté et lorsque viendra le temps, nous serons prêts à repartir. » Pierre Ellyson ne cache toutefois pas son appréhension face à la durée du confinement. Même si chaque employé a fait preuve d’une grande compréhension, il s’inquiète énormément pour eux. « Mon personnel m’a remercié d’avoir essayé de les garder une semaine de plus. Le constat s’avérait malheureusement évident compte tenu de la baisse importante du chiffre d’affaires. »

mail

Abonnez-vous à nos infolettres

Chaque semaine, recevez nos dernières nouvelles dans votre boîte courriel.

Suite à cette crise sans précédent, le propriétaire des restaurants Louis espère pouvoir engager à nouveau ses précieux employés et souhaite être en mesure de poursuivre sa mission d’offrir une nourriture de qualité. « J’achète local depuis le tout début : bœuf, boulangerie, pommes de terre, fromages et crèmes glacées…, tout vient de la région, glisse-t-il avec fierté. Nous travaillons encore avec nos chemises blanches, nos boucles, nos tabliers et nos chapeaux. C’est une tradition qu’on a toujours voulu maintenir. Je suis de la vieille école et je crois que c’est important de maintenir ces traditions-là ! »

(Crédit photo : Les restaurants Louis. Sur la photo : Catherine, Pierre et Elizabeth Ellyson)

Pour suivre les restaurants Louis :

Mots-clés: 05 Estrie
Restauration

À lire aussi !

f i i
© VRTKL.media (9405-7759 Québec inc.) 2012-2024 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).






arrow_right
Semaine #25
3.05 %arrow_drop_up
-0.22 %arrow_drop_down
7.28 %arrow_drop_up
De quoi s'agit-il ?
Cliquez ici