brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

LE COMMERCE DE L’ALIMENTATION ET DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Êtes-vous un gestionnaire qui prend le temps de réfléchir ?

 
20 septembre 2019 | Par Christian Latour, Mérici Collégial Privé

CE QU’il FAUT PREMIÈREMENT SAVOIR

La capacité de réfléchir est l’une des 51 qualités nécessaires pour devenir un gestionnaire performant.

Selon les observations d’Henry Mintzberg, « un nombre remarquable de gestionnaires efficaces font preuve de réflexion : ils savent tirer profit de leur expérience, explorent plusieurs options, font marche arrière lorsque l’une d’entre elles échoue et en essaient une autre. »

Définition du mot réfléchi : la personne réfléchie a tendance à réfléchir et/ou à faire preuve de réflexion.

Définition du mot réflexion : action de réfléchir en concentrant sa pensée sur une question (un sujet) donnée.

Définition du mot réfléchir : penser longuement, examiner une question (un sujet), l’étudier en profondeur.

QUESTIONNAIRE D’AUTO ANALYSE/AIDE À LA RÉFLEXION POUR GESTIONNAIRES AVISÉES

Ce questionnaire, développé par Henry Mintzberg, contient un jeu de questions simples qui aident à stimuler la réflexion. [1]

La lecture régulière des questions qui suivent peut vous aider à trouver de nouvelles idées à mettre en pratique :

  • Quelle information est-ce que je diffuse ? Comment puis-je transmettre à d’autres plus de données, de façon qu’ils soient en mesure de prendre de meilleures décisions ?
  • Ai-je tendance à agir avant d’avoir reçu suffisamment d’information ? Ou est-ce qu’au contraire j’attends trop longtemps, de telle sorte que les occasions me passent sous le nez ?
  • Quelle vitesse de changement est-ce que je demande à mon unité de tolérer ? Ce rythme respecte-t-il son besoin de stabilité ?
  • Suis-je suffisamment informé pour juger des propositions faites par mes subordonnés ? M’est-il possible de laisser certaines décisions entre les mains de ces derniers ?
  • Quelles sont mes intentions pour mon unité ? Devrais-je les rendre plus explicites, de façon à mieux guider les décisions des autres ? Ai-je besoin de flexibilité pour pouvoir les changer à volonté ?
  • Suis-je assez sensible à l’influence de mes actions et de mon style de gestion ? Ai-je trouvé l’équilibre adéquat entre l’encouragement et les pressions ? Est-ce que je décourage les initiatives ?
  • Est-ce que je passe trop ou trop peu de temps à cultiver mes relations externes ? Y a-t-il certains types de personnes que je devrais mieux connaitre ?
  • Pour établir mon emploi du temps, est-ce que je ne fais que réagir aux pressions du moment ? Ai-je un ensemble d’activités équilibré ou ai-je tendance à me concentrer sur une fonction particulière juste parce que je la trouve intéressante ? Suis-je plus efficace à un moment donné de la journée ou de la semaine ?
  • Est-ce que je travaille trop ? Quel effet ma charge de travail a-t-elle sur mon efficacité et sur ma famille ? Devrais-je me forcer à faire des pauses ou à réduire mon rythme ?
  • Suis-je trop superficiel dans ce que je fais ? Est-ce que j’arrive réellement à changer de registre aussi rapidement et aussi fréquemment que l’exigent les structures de mon travail ? Devrais-je essayer de réduire le degré de fragmentation et d’interruption de mon travail ?
  • Suis-je esclave de l’action et de l’excitation qui découlent de mon travail, à tel point que je ne suis pas capable de me concentrer sur les problèmes ? Devrais-je passer plus de temps à lire et à m’intéresser à fond à certaines questions ?
  • Est-ce que j’utilise les différents moyens de communication de façon appropriés ? Est-ce que je sais tirer parti des communications écrites et du courriel ? Suis-je prisonnier du rythme du courriel ? Est-ce que je m’appuie trop sur la communication en personne, mettant ainsi mes subordonnées dans une situation défavorable en ce qui concerne le domaine des communications ? Est-ce que je consacre assez de temps aux tournées de mon organisation pour observer l’activité directement ?
  • Mes obligations occupent-elles tout mon temps ? Comment puis-je m’en libérer suffisamment pour être en mesure de conduire mon organisation là où je veux la mener ? Comment puis-je me servir de mes obligations à mon avantage ?

Selon Mintzberg, le gestionnaire efficace est capable de réfléchir, même si le rythme est soutenu, les activités sont brèves et variées, le travail est discontinu.

Êtes-vous un gestionnaire qui prend le temps de réfléchir ?

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour

Pour communiquer avec Christian Latour 😎

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour, MBA

La première version de ce texte a été mise en ligne le 13 décembre 2010.

Notes

[1Mintzberg Henry, (2010). Gérer tout simplement. Montréal : Les éditions Transcontinental.

PUBLICITÉ
f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).