En rejoignant Foodtastic, Chocolato va « prendre une autre dimension »

 
20 août 2019 | Par Pierre-Alain Belpaire

Le groupe Foodtastic (Au Coq, La Belle et La Bœuf, Monza, Carlos & Pepe’s, Souvlaki Bar, Nickels, Big Rig, Bacaro) a officiellement confirmé ce mardi matin l’acquisition de la bannière Chocolato, bar laitier et bar à chocolat. Fondée en 2015 à Québec, celle-ci compte aujourd’hui quelque 22 succursales. Un chiffre qui devrait exploser dans les prochaines années, en renforçant la marque à l’intérieur des frontières québécoises tout en l’implantant en Ontario ou aux États-Unis.

« Chocolato est une marque incroyable, a réagi Peter Mammas, président et chef de la direction de Foodtastic. Cette acquisition d’une entreprise québécoise est conforme à notre stratégie d’acquisition des marques de qualité présentant un potentiel de croissance qui viennent compléter notre portefeuille des marques actuel. »
 
 
HRImag : Guyaume Arseneault, vous êtes le fondateur de Chocolato. Vous cédez votre « bébé » à Foodtastic. Pourquoi ?

En février dernier, après avoir beaucoup entendu parler de Foodtastic, une compagnie qui m’impressionnait, j’ai contacté Peter Mammas. J’étais intéressé par sa vision de l’industrie et je voulais le rencontrer, pour discuter et échanger. Au fil du lunch, qui aura finalement duré 4 ou 5 heures, on a parlé de business, de développement, de réalité d’affaires... On a compris qu’on partageait la même vision. Et à la fin, il a proposé que je rejoigne son équipe. Je n’ai évidemment pas donné de réponse immédiate, j’ai rencontré mes associés et partenaires du Groupe Blanchette. Au sein du groupe, plusieurs projets demandaient déjà beaucoup de temps et d’attention et l’idée de voir partir Chocolato ne leur a pas déplu. J’ai donc poursuivi les contacts avec Peter Mammas et l’acquisition est devenue officielle la semaine dernière.

Quel est le principal objectif que vous vous fixez en intégrant Foodtastic ?

De poursuivre notre développement, tout simplement. On a ouvert 22 adresses en trois petites années, c’est dire notre potentiel ! En rejoignant les équipes mais aussi la structure de Foodtastic, en profitant de leurs réseaux, de leur marketing, cela pourrait avoir un impact rapide sur notre croissance. Chocolato était déjà une très belle compagnie, arrivée à maturité ; là, elle va pouvoir prendre une autre dimension.

Peter Mammas et vous souhaitez sortir Chocolato du Québec. En commençant par l’Ontario ou par les États-Unis ?

Les deux pistes nous tentent ! Avant de rencontrer Peter, je travaillais déjà sur des développements dans ces deux destinations. Je n’ai pas freiné mes activités ni mes discussions durant les négociations avec Foodtastic. Franchir des frontières reste un processus lent et compliqué. Mais sans entrer dans trop de détails, je peux vous assurer que nous sommes prêts à faire le grand saut.

Et renforcer votre présence au Québec, est-ce possible ou avez-vous atteint un certain plafond ?

Dans la région de Québec, je pense que ça devient saturé. Mais ailleurs, et notamment à Montréal, il y a encore beaucoup à faire. Notre but est de devenir le numéro 1 et ça, ça passe par dominer le marché montréalais.

Tout est allé très vite pour Chocolato. Comment expliquez-vous ce succès fulgurant ?

En 2015-2016, on a pris le temps de penser le concept, les recettes, le design, la mise en marché... J’ai beaucoup appris au Groupe Blanchette. J’y ai tout appris, en fait. En 2016, on s’est lancé. La recette magique, c’est un mélange de désir et de volonté, c’est aussi le travail de différentes personnes qui mettent leur talent au service d’une enseigne. Je pense par ailleurs que la compétition avec Chocolats Favoris a créé un buzz très fort. Les Québécois ont redécouvert leur amour endormi pour la crème glacée.

Quel sera désormais votre rôle exact au sein de Chocolato ?

Je reste à la tête de l’entreprise. Et je suis plus enthousiaste et motivé que jamais ! C’est la même équipe qui reste en place, mais avec les forces et les compétences de Foodtastic, elle va pouvoir aller plus loin. Le meilleur est à venir !

Pour suivre Foodtastic :

Mots-clés: Québec (province)
Achats / Ventes
Entrevue
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).