brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ

En bref...

Le Crystal annonce la fermeture temporaire de ses opérations link
26 février 2021

L’Hôtel Le Crystal, établissement 5 étoiles situé au centre-ville de Montréal sur la rue De La Montagne, a décidé de temporairement suspendre ses opérations à partir du 1er mars prochain. « La situation de la COVID-19 amenant un climat d’incertitude prolongé dans le marché et la relance touristique n’étant malheureusement pas au rendez-vous, la décision stratégique de cette fermeture temporaire était la meilleure à prendre dans les circonstances, a indiqué l’hôtel via communiqué. L’établissement sera alors en mesure de tirer profit de cette pause pour analyser leurs actions stratégiques en vue de l’éventuelle relance, et ainsi sortir plus forts de cette crise. » L’équipe de l’Hôtel Le Crystal attend la réouverture afin de reprendre ses activités et d’accueillir ses invités à nouveau.

200 000$ pour avoir ouvert son restaurant malgré l’interdiction link
24 février 2021

La Ville de Toronto a facturé à un restaurateur près de 200 000 $ pour couvrir le coût de l’application des mesures de confinement. Adam Skelly, propriétaire d’Adamson Barbecue, a ouvert la salle à manger de son restaurant en novembre, en violation des règlements de santé publique, attirant des dizaines de manifestants anticonfinement. Le week-end dernier, il a reçu une facture de 187 030,56 $ venant de la Ville, le coût de l’intervention de la police représentant 165 188,73 $ sur le total.

Cara Zwibel, avocate spécialisée dans la protection des libertés civiles, croit que l’idée selon laquelle les individus devraient avoir à payer pour pouvoir exercer leur liberté d’expression et leur liberté de réunion pacifique est préoccupante. Le maintien de l’ordre dans un large éventail de domaines entraîne des coûts importants, a-t-elle convenu, mais les criminels ne paient pas les frais de police associés à ces crimes. « On craint que la Ville ne traite pas cela comme faisant partie de ses opérations normales, a-t-elle souligné. Mais c’est ce que fait la police, elle applique la loi et maintient la paix, c’est le coût de faire des affaires en tant que municipalité. Il n’est pas approprié d’avoir à payer pour exercer votre droit de manifester, protégé par la Constitution. »

(Avec La Presse Canadienne)

Foodtastic accroît sa stratégie d’acquisition link
24 février 2021

Foodtastic a obtenu un investissement de 50 millions de dollars de Restaurant Royalty Partners (RRP), qui s’ajoute aux 47 millions de dollars déjà reçus en 2018. Foodtastic utilisera ces fonds pour continuer le programme d’acquisition entamé au cours des deux dernières années. « Notre partenariat avec RRP a permis de faire 10 nouvelles acquisitions, y compris celles de marques bien connues comme les Rôtisseries Benny et Monza. Ces nouveaux fonds nous permettront de poursuivre notre plan d’acquisition », a déclaré Peter Mammas, PDG de Foodtastic. Les franchisés de l’entreprise prévoient ouvrir 90 nouveaux restaurants au cours de 30 prochains mois.

80 900 emplois en moins en hôtellerie et restauration link
22 février 2021

Le Québec affiche une perte nette de 208 500 emplois en 2020, selon l’Institut de la statistique du Québec (ISQ). Les secteurs les plus touchés sont l’hébergement et la restauration, qui affichent une perte de 80 900 emplois. L’ISQ confirme par ailleurs que les catégories de travailleurs les plus touchés ont été les femmes et les jeunes de 15 à 24 ans. Cela peut paraître étonnant que les femmes aient été aussi touchées, puisqu’elles occupent en plus grande proportion des emplois dans la santé et l’éducation - des secteurs qui ont été préservés par les pertes d’emplois -, mais elles occupent également beaucoup d’emplois dans des secteurs comme le commerce de détail et dans l’hébergement et la restauration.

(Avec La Presse Canadienne)

Coup d’envoi de « Ma cabane à la maison » link
22 février 2021

70 cabanes à sucre lancent ce lundi l’initiative Ma cabane à la maison, qui propose aux Québécois l’expérience des sucres depuis chez eux en commandant des boîtes repas via le site. « L’objectif est de sauver la tradition des sucres pour que nous puissions nous rassembler à nouveau dans ces lieux festifs, l’an prochain. Nos cabanes à sucre sont au bord de la faillite et si nous ne faisons rien, 75 % d’entre elles risquent de disparaître à tout jamais », explique Stéphanie Laurin, présidente de l’Association des salles de réception et érablières du Québec.

Chacune des cabanes participantes a élaboré un menu composé de produits locaux à 90 % et mettant en vedette des classiques comme le jambon à l’érable, les fèves au lard, les oreilles de crisse, les omelettes soufflées ou les grands-pères au sirop. Des options végétariennes, véganes, sans porc et sans gluten sont aussi offertes. Les boîtes peuvent être récupérées dans une des épiceries Metro participantes ou directement à la cabane à sucre sélectionnée. Certaines cabanes assurent aussi la livraison à domicile.

Réouverture des restaurants en Ontario link
16 février 2021

L’ordre de rester à la maison et le confinement ont été levés ce mardi dans l’Est ontarien et à Ottawa. Ce relâchement des restrictions est le bienvenu pour des restaurateurs de la région, qui ont finalement le feu vert pour rouvrir leurs salles à manger. Parmi les mesures en vigueur dans cette zone, les restaurants doivent se limiter à recevoir 50 personnes au maximum dans leurs salles à manger, à raison de quatre personnes par table. Les clients doivent également passer un dépistage obligatoire sous forme de questionnaire et donner leurs coordonnées afin d’être joignables en cas d’éclosion déclarée dans les établissements.

Le séjour à l’hôtel obligatoire pour les voyageurs dès le 22 février link
15 février 2021

Dès le 22 février, les personnes voyageant par avion au Canada seront tenues de subir un deuxième test de dépistage à leur arrivée à l’aéroport, puis d’attendre les résultats de leur test à l’hôtel, à leurs frais, a annoncé le premier ministre Justin Trudeau. Cela coûtera environ 2000 $ et pourra être réservé avant le départ. Ce séjour à l’hôtel fait partie d’une série de mesures visant à dissuader les Canadiens de voyager annoncées par le gouvernement fédéral il y a deux semaines. Les voyageurs qui obtiendront un test négatif pourront poursuivre leur quarantaine chez eux. Ceux qui auront un test positif seront relocalisés dans un centre choisi par la santé publique.

Fruits de mer Lagoon veut répondre à la croissance de la demande link
11 février 2021

Fruits de mer Lagoon, entreprise de distribution, d’importation et d’exportation, de transformation et de saumurage de poisson frais et congelé, a annoncé la nomination de nouveaux représentants commerciaux pour soutenir la marée montante de la demande de fruits de mer chez les consommateurs québécois — une tendance qui s’étend à l’ensemble du pays. « En tant que service essentiel, le secteur de la restauration a fait preuve d’un dévouement, d’une capacité d’innovation et d’une résilience incroyables au cours de la dernière année. Nous faisons tout notre possible pour que les consommateurs continuent d’avoir accès aux meilleurs produits de la mer, notamment en dénichant des membres d’équipe compétents qui aideront nos produits à se retrouver sur les menus locaux », déclare Sam Cheaib, PDG de Fruits de mer Lagoon. Fondée en 1992, Fruits de mer Lagoon se prépare à s’étendre sur de nouveaux marchés.

(Avec communiqué)

Louis-François Marcotte à la rencontre de restaurateurs en difficulté link
11 février 2021

Dans la nouvelle émission Aide demandée, réservé aux abonnés de l’Extra de tou.tv, dans la section Véro.tv., le chef et restaurateur Louis-François Marcotte se penche sur le cas de restos qui viennent de vivre leur annus horribilis, et réfléchit aux meilleures façons dont il pourrait les aider. Il a sollicité les restaurateurs en détresse et en visite sept sous les yeux de la caméra, pour en choisir quatre. Dans les deux premiers épisodes, on rencontre donc les gens du Briskets Montréal au centre-ville, du Shandmas et de LaMiFa dans Hochelaga, des Têtes Brûlées à Mascouche, du Manoubia dans le Mile-End, de Rose-Marie dans le centre-sud et du Toltèk à Boucherville, dans un mode docu-réalité et avec une touche de l’émission Les Dragons - sous l’aspect mentorat, et non financier. Le tout se joue en 10 épisodes de 20 minutes.

L’équipe canadienne se retire de la finale du Bocuse d’Or 2021 link
10 février 2021

L’équipe Bocuse d’Or Canada a annoncé sa décision de ne pas participer à la grande finale prévue en juin 2021 à Lyon, en France. « Un choix difficile mais nécessaire afin de garantir la sécurité et la santé des membres de l’équipe, de la communauté internationale et de notre pays », indique le communiqué. L’équipe composée du candidat Samuel Sirois, de ses entraîneurs Alvin Leung et Gilles Herzog, ainsi que du commis Alexy Jetté, s’est préparée pendant deux ans dans l’espoir de monter pour la première fois les marches du podium.

f t i i
© HRI 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).
un