Bordeaux/Québec : Une décennie d’échanges entre écoles hôtelières

18 avril 2018 - Par Katherine Boisvert

Chaque année, quatre étudiants de l’École hôtelière de la Capitale se rendent à Bordeaux pour y effectuer un stage dans divers établissements étoilés. Quelques homologues du Lycée d’hôtellerie et de tourisme de Gascogne viennent également se perfectionner de ce côté-ci de l’Atlantique. Un partenariat qui dure maintenant depuis 10 ans.
 
En une décennie, une quarantaine d’étudiants ont été accueillis des deux côtés de l’Atlantique. « Quatre stagiaires par année, ça peut sembler peu, mais on les place systématiquement dans des lieux de qualité », précisent les responsables de l’École hôtelière de la Capitale. Au Québec, on trouve parmi ces établissements le Fairmont Le Manoir Richelieu, Le Germain Charlevoix, le Saint-Amour, le Sofitel Montréal ou la pourvoirie Seigneurie du Triton.
 
Pour les responsables du Lycée d’hôtellerie et de tourisme de Gascogne, ces stages permettent aux jeunes Français de découvrir les cultures québécoise et nord-américaine et d’échanger entre futurs professionnels. C’est également une occasion d’apprendre une autre façon de travailler et des procédés différents. Les étudiants sont sélectionnés sur des critères psychologiques, car ils doivent être capables de se retrouver seuls à plus de 5 000 kilomètres de chez eux, et ce, durant quatre mois.
 
Des stages « clé en main »
 
Au fil des ans est apparu un sentiment de « stage sécurisé », une notion extrêmement importante pour les parents, soulignent les responsables de l’École hôtelière de la Capitale. Dans chaque pays, il y a notamment un premier répondant qui sera en charge des étudiants, peu importe où ils effectuent leur stage, précisent-ils.
 
Dans les mois précédant leur départ, les stagiaires québécois s’impliquent dans des activités visant à financer leur séjour. « On leur offre un projet clé en main, car ils seront logés et nourris pour toute la durée de leur stage », mentionnent les responsables québécois.
 
S’intégrer ... et rester
 
Dès leur arrivée de l’autre côté du globe, les étudiants québécois auront accès à une semaine d’intégration durant laquelle on leur fait découvrir la restauration, les châteaux et la ville de Paris. Cette semaine leur permettra également de faire connaissance avec les étudiants français. Ils auront ensuite la chance de faire des stages dans des établissements étoilés, membres des Relais & Châteaux.
 
Le charme semble opérer dans les deux sens : certains étudiants de Bordeaux ont ainsi tellement aimé leur expérience qu’ils sont demeurés au Québec après leurs stages. C’est le cas d’Émeline Péro et Antonin Carcaillon, respectivement second de cuisine et chef de partie au Saint-Amour à Québec, ou encore d’Amandine Fasano, qui a rejoint la Seigneurie du Triton à Ottawa.
 
(Sur les photos : Jean Vachon enseignant, Michel Sarazin proviseur au Lycée de Gascogne, Dominique Mouran enseignant, Isabelle Serre proviseur Adjointe Lycée de Gascogne et Olivier Neau enseignant. Crédit photo : École hôtelière de la Capitale.)
 
 
Pour suivre l’École hôtelière de la Capitale :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.