École hôtelière Fierbourg : La relève formée en cuisine de rue

20 juin 2018 - Par Marilyn Préfontaine

La cuisine de rue prend de plus en plus de place dans le secteur de la restauration. La relève doit donc suivre le pas et se préparer à cette nouvelle réalité remplie de défis. C’est dans cette optique que l’École hôtelière Fierbourg s’est dotée d’une remorque de cuisine de rue, qu’elle a présenté ce mardi aux médias et au public.

Opérer un camion de cuisine de rue comporte des enjeux complètement différents de la restauration traditionnelle. Avec cette nouvelle initiative de remorque culinaire, les restaurateurs pourront donc avoir accès à de la main-d’œuvre qualifiée dans ce secteur spécifique.

Suivre l’évolution du marché

Le projet a émergé en comité de travail voici deux ans, alors que l’École hôtelière identifiait les leviers importants du secteur de la restauration. Devant l’engouement pour la cuisine de rue, le centre de formation a choisi de se lancer dans l’aventure. « Le camion de rue est une des stratégies ancrées dans le marché du travail et qui permettent à nos élèves d’apprendre par le plaisir », soutient Mélissa Laflamme, directrice de Fierbourg.

Acquise avec le Centre de formation en transport de Charlesbourg (CFTC), la remorque s’inscrit donc dans le plan pédagogique des prochaines années visant à préparer les étudiants à toutes les avenues possibles. Le centre de formation devient ainsi la première école hôtelière de la province à posséder son propre équipement de cuisine de rue. « Le but premier de la remorque est l’apprentissage des élèves, on veut qu’ils soient en action avec la clientèle. Ils seront ainsi prêts pour l’achat ou pour postuler dans un food-truck », souligne la directrice.

De futurs employés bien formés

La Remorque de l’Escouade culinaire permettra aux étudiants inscrits dans les programmes de Cuisine et de Pâtisserie d’acquérir de nouvelles compétences précises. « Il faut voir la remorque comme un laboratoire supplémentaire avec la clientèle », explique la directrice.

Beaucoup plus spacieux qu’un camion de cuisine de rue traditionnelle, le véhicule multifonctionnel a été créé spécifiquement pour l’enseignement. On peut ainsi y accueillir sept élèves simultanément, chacun avec un poste de travail distinct. Le camion de rue servira comme lieu d’apprentissage, mais aussi comme expériences concrètes par la participation à des événements au sein de la commission scolaire ou lors de rassemblements privés de cuisine de rue.

En plus d’être confrontés au contact avec le public, les élèves apprendront les rudiments de l’organisation et de la planification propres à la cuisine de rue. « Ils développeront leurs compétences sur les hors-d’œuvre, mais apprendront aussi à gérer l’eau potable, le gaz propane, l’autonomie d’essence, etc. Le niveau de difficulté est plus élevé qu’en cuisine et ça exige un travail d’équipe important », raconte Pierre Imbeault, chef enseignant à l’École hôtelière Fierbourg.

Faire connaître la cuisine de rue

Relativement nouvelle, la cuisine de rue aura l’avantage d’avoir une belle vitrine auprès de la relève. « Avant, je n’avais pas nécessairement envie de travailler dans la cuisine de rue, mais ça nous donne une expérience supplémentaire. Je ne pensais pas aimer ça autant ! C’est petit et convivial et j’aime le contact avec le client, soutient Alexandra Martel, élève du CFP. En cuisine, on n’a pas toujours accès à la clientèle. Quand je sers mon plat avec le camion, j’ai la réaction immédiate du client », conclut-elle.
 
 
(Crédit photo : École hôtelière Fierbourg)

Pour suivre l’École hôtelière Fierbourg :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2018
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.