brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Durcissement des règlements sur les taux d’alcoolémie

 
6 juillet 2007

Afin de suivre les recommandations comprises dans le récent rapport de la Table québécoise de la sécurité routière, un organisme regroupant des partenaires concernés par la sécurité routière, la ministre des Transports, Julie Boulet, a fait savoir que le gouvernement projette de mettre en place certaines mesures, en particulier l’abaissement du taux d’alcoolémie permis de 0,08 mg par 100 ml de sang à 0,05 mg, ce qui s’annonce déjà fort peu populaire auprès de l’industrie de l’hôtellerie et de la restauration.

En attendant le dépôt des modifications législatives à l’automne et leur adoption d’ici la fin de l’année, Mme Boulet a déclaré qu’elle s’inspirerait de l’exemple des autres administrations canadiennes en recommandant l’instauration immédiate d’une suspension de 24 h du permis de conduire de toute personne conduisant avec une alcoolémie située entre 0,05 et 0,08 mg.

Réagissant immédiatement à cette annonce, l’Association des restaurateurs du Québec (ARQ) a fait parvenir une lettre à la ministre afin de lui faire part des préoccupations du milieu face à cette éventualité, soulignant que ces mesures rateraient leur cible, les données de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) révélant que 83 % des conducteurs décédés en 2003 et ayant subi un test d’alcoolémie positif affichaient un taux supérieur à 0,08 mg. De plus, argue l’ARQ, cela viendrait largement modifier les habitudes de consommation de cette majorité de gens qui respectent les lois, en entraînant inévitablement de sérieuses conséquences pour les bars, les restaurants et les hôtels. En effet, selon des données produites par l’organisme Éduc’alcool, un taux d’alcool limité à 0,05 mg ne permettrait en moyenne qu’une seule consommation par personne, et même parfois moins dans le cas d’une femme.

Outre ces dispositions, la Table québécoise de la sécurité routière a recommandé au gouvernement de rendre obligatoire une formation des serveurs de restaurants et de bars sur les dangers et les conséquences de la conduite avec les facultés affaiblies, telle que la formation Action Service.

Mots-clés: Québec (province)
Lois, règlements et permis
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).