LE COMMERCE DE LA RESTAURATION ALIMENTAIRE

Divertissement... divertir... divertir... divertir... le « RETAILTAINMENT ».

18 octobre 2010 - Par Christian Latour

Pour vendre plus, il faut faire encore plus le bonheur de vos invités… pour faire encore plus le bonheur de vos invités…, il faut les divertir, divertir, divertir, divertir… encore et encore et encore.

De New York à Tokyo le concept qui fait fureur dans le commerce de détail… le « RETAILTAINMENT ». Ce concept est une combinaison des mots « RETAIL » (vente au détail en anglais) et « ENTERTAINMENT » (divertissement en anglais). Les experts américains et européens utilisent les mots suivants pour décrire ce nouveau concept : « théâtralisation » et « ré enchantement ».

Le « RETAILTAINMENT » est selon les experts associés à trois grands objectifs :

  • Objectifs numéro 1 : Le « RETAILTAINMENT » aide l’entreprise à se débanaliser et donc à se démarquer de ses concurrents.
  • Objectifs numéro 2 : Le « RETAILTAINMENT » aide l’entreprise à établir une relation plus forte avec ses clients.
  • Objectifs numéro 3 : Le « RETAILTAINMENT » aide l’entreprise à créer des « VITRINES » qui renforcent l’image de l’entreprise.

L’intention… Se débanaliser

La « dé banalisation » est devenu pour les restaurateurs un impératif. Évidemment, vous devez premièrement créer des restaurants sur mesures adaptées au quartier où ils sont installés. Toutefois, ce processus de « dé banalisation » passe également par l’ajout de la dimension « plaisir » à votre offre. C’est simple vous devez faire plaisir à vos invités. Vous devez les divertir. Vous devez leur faire vivre une aventure fantastique… une expérience sensorielle complète.

Pour ce qui est de l’objectif numéro 2. Cet objectif sera atteint si vous réussissez à faire en sorte que vos clients cibles se sentent comme des invités que vous conviez en permanence dans votre monde magique sans soucis ni tracas.

Ce ne sont pas des clients qui vous dérangent que vous recevez dans vos restaurants se sont des invités que vous appréciez.

Le troisième objectif du « RETAILTAINMENT » sera atteint si vous continuez à mettre en scène votre offre produits et services en « emballant » celles-ci dans des DÉCORS très « populaires » et « théâtralisés ».

Note : j’utilise le mot « populaire » pour vous rappeler l’importance de créer des activités qui plaisent et qui sont accessibles aux plus de monde possible.

Le « RETAILTAINMENT » tout le monde s’y met

Le mariage du commerce de détail et du divertissement est désormais considéré par les experts comme une tendance de fond.

Les trois étapes obligées du « RETAILTAINMENT » selon le spécialiste français Pierre Volle :

La première étape consiste à éliminer les émotions négatives que peuvent ressentir les clients en rentrant dans un lieu où rien n’est beau ni agréable.

La deuxième étape consiste à mettre en scène l’espace de manière à créer une impression positive. Dans mes mots, je dis que pour réussir en restauration et en animation, il est nécessaire de choisir un thème comme fil conducteur, c’est la condition pour que vos clients/invités puissent organiser les impressions qu’ils ressentent et, en conséquence, qu’ils gardent un souvenir marqué des moments qu’ils vont vivre dans vos établissements.

À ce stade, je me dois encore une fois d’ajouter qu’en plus de choisir un thème comme fil conducteur il est surtout très important de choisir un thème « populaire » c’est-à-dire un thème qui est facilement reconnaissable par vos invités. Si votre thème est trop subtil, il risque de passer inaperçu. Si votre thème passe inaperçu, il n’y aura pas ce souvenir marqué inscrit dans la mémoire de vos clients.

La troisième étape consiste à offrir une véritable expérience de vie à vos clients.

Par exemple

Vous pouvez créer pour vos invités un concept d’animation auquel vous donnez le nom « Circo » c’est-à-dire un concept qui consiste à faire vivre à vos clients/invités l’expérience du cirque traité « à la moderne ». Dans cet exemple, je pense d’abord à l’aménagement très coloré, très ludique du cirque. Ensuite, on y incorpore votre offre produits et services. La petite place du cirque devient alors un extraordinaire écrin pour votre offre de restauration alimentaire.

La découverte du cirque à travers un espace signé devient alors pour vos clients/invitées cette véritable expérience de vie sans rapport direct avec votre raison d’être première qui est de restaurer les clients avec lesquels vous avez décidé de faire des affaires.

MÉDIAGRAPHIE

Manuel de gestion-réflexion / Christian Latour ☺

Pour communiquer avec Christian Latour :

• Sur Facebook : Christian Latour
• Sur Twitter : @Christian Latour
• Sur LinkedIn : Christian Latour MBA, Adm. A.




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.