Détectez les faux billets pour conserver vos profits

19 février 2008 - Par Ginette Poulin

La Banque du Canada rappelle aux exploitants d’être vigilants et de profiter des éléments de sécurité ajoutés aux billets de banque canadiens dans les dernières années. La procédure à suivre pour reconnaître et vérifier ces éléments et ainsi réduire les risques de fraude se résume à quatre actions :

Toucher : Comme les billets de banque sont imprimés sur du papier fait de coton, la texture n’est pas la même que celle du papier ordinaire. De plus, à quelques endroits on sent un effet de relief.

Regarder à contre-jour : En tenant le billet devant une source de lumière, on voit apparaître vers la droite une impression fantôme du portrait, du montant et du fil de sécurité.

Incliner : À gauche du portrait, les chiffres et les feuilles d’érable sur la bande métallique changent de couleur.

Examiner les billets : Il est essentiel d’appliquer toutes ces étapes pour confirmer la validité d’un billet. Un seul élément ne suffit pas.

Puisque les coupures les plus contrefaites sont celles de 10 $ et de 20 $, les établissements qui effectuent des transactions au comptant de moins de 50 dollars sont de plus en plus sensibilisés à rendre l’inspection des billets de banque aussi naturelle que celle d’obtenir une autorisation électronique pour un paiement par carte de débit ou de crédit.

Vous pouvez refuser les vieux billets
Les éléments de sécurité des vieux billets ne sont pas aussi sûrs et faciles à vérifier que ceux munis de la bande métallique. De ce fait, un établissement peut refuser un vieux billet et en demander un de la série L’épopée canadienne (avec la bande métallique).

Pour en savoir plus

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.