brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Désert culinaire : Un maire lance un appel aux restaurateurs

 
1er avril 2021 | Par Delphine Jung
Crédit photo: Wendy Wei / Pexels

Faire 30 minutes de route minimum pour aller manger au restaurant ? Personne n’a envie de ça. Et les citoyens de Val-des-Sources - anciennement Asbestos - l’ont notifié à leur maire. Alors pour y remédier, la Ville a décidé de tout mettre en œuvre pour combler ce manque. Actuellement, l’offre est limitée pour les 5 000 âmes de cette ville des Cantons-de-l’Est : quatre restaurants, qui offrent pas mal tous le même menu. Pizzas, poutines, poitrines de poulet… Certains sont même ouverts seulement quelques mois dans l’année ou quelques jours par semaine. Insuffisant pour les citoyens, qui ont répondu à un sondage sur le sujet.

« Avoir plus d’offre de restauration est revenu très souvent dans ce sondage », indique le maire, Hugues Grimard. Ce dernier voudrait offrir à ses concitoyens un restaurant avec des places assises, qui propose un menu familial satisfaisant toutes les papilles, et pourquoi pas un établissement un peu plus fancy, voire gastronomique. « On veut que les gens qui travaillent à Val-des-Sources restent ici pour souper et ne partent pas aux alentours », indique-t-il.

Diversifier l’offre

Première étape pour le maire : rencontrer les propriétaires de restaurants existants et leur demander s’ils sont ouverts à un éventuel agrandissement. Ensuite, il ira rencontrer ceux qui seraient intéressés à l’idée de venir s’implanter dans la ville. « L’idée, c’est de parler avec eux et de voir comment on peut les accompagner, car ce sont surtout les 3 à 5 premières années de fonctionnement qui sont un vrai défi. Je n’aurai pas d’offre spécifique à leur proposer, car on veut se mettre à table avec chacun, voir leurs besoins et voir comment on peut coller à leurs attentes », précise Hugues Grimard. Il mettra aussi sur la table les contacts et les bonnes relations que la Ville entretient avec ses promoteurs.

Il croit que la demande est là, d’autant que chez lui la concurrence sera moins rude et que toutes les conditions sont réunies pour que les restaurateurs puissent y faire plus d’argent qu’en s’installant dans les grands centres. « Il y a moins de compétition, puis aujourd’hui, vu le contexte, c’est peut-être aussi plus fun de vivre hors des grands centres. Et il n’y a pas de trafic ! », défend-il. Et s’il est parti avec cette idée dans la tête, c’est pour diversifier les offres de service de la ville - « nous avons déjà réussi à diversifier notre économie ». Des restaurateurs intéressés ont déjà contacté le maire, qui prévoit de les rencontrer et de leur parler du territoire de Val-des-Sources.

Pour le moment, Hugues Grimard n’est pas en mesure de dire combien de restaurateurs il compte accueillir. Cela va beaucoup dépendre de la volonté ou non des établissements actuels de s’agrandir. Il y a de la place pour un joueur, certainement, mais peut-être plus. En bon vendeur, le maire assure que de « belles opportunités sont à faire... »

Mots-clés: 05 Estrie
Restauration
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).