brightness_4
brightness_4
PUBLICITÉ
 

Des mesures concrètes pour favoriser l’embauche de travailleurs étrangers

 
9 août 2021
Crédit photo: Recherche Serveurs ou Serveuses H/F

Une entente entre le Québec et le gouvernement fédéral permet la mise en place de trois nouvelles mesures qui visent à répondre aux besoins des entreprises qui font face à une rareté de la main-d’œuvre. « Grâce aux programmes que le Québec a déjà mis en place, nous pourrons mieux accompagner les nouveaux arrivants afin que leur intégration au marché du travail soit positive et durable, a précisé par voie de communiqué le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité, Jean Boulet. Nous poursuivons nos échanges avec le gouvernement fédéral afin que le Québec dispose de plus d’autonomie et de responsabilités à l’égard des travailleurs étrangers temporaires. »

Des assouplissements sont prévus jusqu’au 31 décembre 2023 au Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET). Le nombre de travailleurs étrangers temporaires par lieu d’emploi passera de 10 à 20 % dans le volet des postes à bas salaire, dans certains secteurs d’activité. Le programme inclura certaines professions peu spécialisées en forte demande à la Liste des professions admissibles au traitement simplifié.

Détenteurs d’un CSQ en attente de leur résidence permanente
Dès le 31 août, certains travailleurs étrangers temporaires qui séjournent au Québec pourront obtenir un Permis de travail ouvert transitoire pour leur permettre d’occuper un emploi de leur choix. Ils devront détenir un Certificat de sélection du Québec (CSQ) dans la catégorie des travailleurs qualifiés et avoir reçu un accusé de réception régulier de leur demande de résidence permanente de la part du gouvernement fédéral. Le permis d’une durée initiale de 24 mois pourra être renouvelé pour une période supplémentaire de 12 mois. Le conjoint pourra quant à lui obtenir un permis de travail ouvert.

La mise en œuvre d’une nouvelle voie dans le cadre du Programme de la mobilité internationale plus (PMI+) vise les candidats à l’immigration du Québec qui répondent aux besoins du marché du travail. Quelque 7 000 travailleurs qui résident à l’étranger pourront ainsi venir plus rapidement chaque année grâce à un permis de travail dispensé de l’Évaluation de l’impact sur le marché du travail.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Nadine Girault, a mis cette annonce en perspective : « Ce sont des améliorations qui s’inscrivent dans nos efforts pour arrimer le système d’immigration du Québec aux besoins du marché du travail. À cette fin, nous réitérons notre demande auprès du gouvernement fédéral de respecter les cibles d’immigration du Québec en 2021, y compris le rattrapage. »

Mots-clés: Québec (province)
Lois, règlements et permis
HRI - Général
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2021 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).