brightness_4
brightness_4
Le média des professionnels de la restauration et de l'hébergement
PUBLICITÉ
 

Days Inn Berthierville mise sur l’inclusion

 
7 mars 2022 | Par Sophie Poisson
Crédit photo: Days Inn Berthierville

Quand la coureuse automobile Marie-Soleil Labelle a intégré il y a deux ans l’équipe du Musée Gilles Villeneuve, elle a séjourné à l’hôtel partenaire Days Inn Berthierville. Cette année, la jeune femme de 18 ans devient porte-parole de l’établissement lanaudois.

« On a les mêmes valeurs au niveau de la détermination et de l’achat local, rapporte la directrice générale de Days Inn Berthierville, Anike Bélanger. Marie-Soleil est très impliquée, pas uniquement avec la course, mais aussi à titre d’ambassadrice de la Fondation Rêve d’enfants et porte-parole du Regroupement Langage Québec (RLQ). L’association s’est donc faite très naturellement. »

L’hôtel a déjà développé des partenariats avec des athlètes, notamment avec la championne olympique de patinage artistique Joannie Rochette, qui y a travaillé un été. Il veut leur offrir un premier emploi même s’ils ne peuvent pas travailler à temps plein et que certains, comme Marie-Soleil Labelle, sont en plus à l’université. Dès cet été et pour deux ans, elle travaillera au Days Inn Berthierville, en fonction de ses disponibilités et de celles de l’établissement.

Marie-Soleil Labelle, qui a un trouble développemental du langage, pourrait tant se retrouver du côté des chambres que de la réception. « On est en train de déterminer ce qu’elle pourra faire et sera à l’aise de faire, explique la directrice générale. Elle va ensuite pratiquer, on va lui donner des trucs et astuces et informer le client - au même titre que si on avait un employé en train d’apprendre l’anglais qui ne s’exprimerait pas parfaitement dans cette langue. On va éviter de la mettre dans des situations problématiques, tout en lui donnant des défis et en l’accompagnant. » Anike Bélanger indique que cela prend du temps, notamment pour s’informer, et de la patience, mais que cela représente surtout un bel apprentissage.

Un projet éducatif à la clé

Dès le mois de mai, les deux femmes accompagnées du RLQ et de Dysphasie Lanaudière vont développer des capsules vidéo pour éduquer les entreprises aux pratiques exemplaires en matière de recrutement, d’embauche et d’emploi. Si les cas de figures seront propres à l’hôtellerie, certaines tâches peuvent se retrouver dans d’autres secteurs d’activité. L’objectif est de favoriser l’égalité, l’équité et l’inclusion de la différence sur le marché du travail, ce qui peut représenter un attrait pour les employés et les clients.

« Les entreprises doivent s’adapter parce qu’on a un manque de personnel, mais ces gens méritent de travailler et ont un énorme potentiel, donc ils peuvent nous aider, souligne Anike Bélanger. On apprend et on développe de nouvelles façons de travailler, par exemple en mettant en place un système de photos pour expliquer comment monter une chambre, qui vont être bénéfiques pour tout le monde, employés comme fournisseurs, partenaires ou clients. »

Parmi ses 25 employés, elle compte aussi une personne autiste, une autre qui a des troubles d’anxiété et plusieurs avec un déficit d’attention avec hyperactivité. « J’ai plusieurs personnes dans mon équipe et elles ont toutes des particularités. Marie-Soleil Labelle est beaucoup plus qu’une personne qui a un trouble développemental du langage : elle fait un double bac et elle fait partie des plus jeunes dans le secteur de la course automobile féminine. Elle est dynamique, un vrai rayon de soleil, et elle a une détermination comme j’en ai rarement vue ! »

Pour suivre Days Inn Berthierville :

Mots-clés: 14 Lanaudière
Formation
Hôtellerie
PUBLICITÉ
PUBLICITÉ

À lire aussi !

f t i i
© HRI (9405-7759 Québec inc.) 2012-2022 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).