Daniel Giguère : « On ne voit pas grand’chose dans notre boule de cristal »

 
1er avril 2020 | Par Pierre-Alain Belpaire

Pour prendre le pouls de notre industrie au cœur de la tempête COVID-19, pour « humaniser » cette terrible crise, HRImag a décidé de donner la parole à diverses personnalités ayant figuré, au cours des dernières années, dans nos hors-séries.
 

« J’ai appris la patience… », nous confiait, en février 2018, Daniel Giguère, fondateur de La Voie Maltée. Et de patience, le dynamique entrepreneur en aura bien besoin pour traverser cette période tourmentée. « On vit au jour le jour, sans savoir ce que nous réserve demain. C’est peut-être ça aussi, le secret : savoir s’adapter… »

Dès le 23 mars dernier, le gouvernement Legault confirmait que les microbrasseries québécoises seraient autorisées à poursuivre leur production. « Après la peur de devoir tout arrêter, cette annonce a été comme une bouffée d’air frais », réagit Daniel Giguère. Depuis, sur le site de Chicoutimi, la production et les opérations vont bon train. Et tant dans les épiceries que dans les dépanneurs spécialisés, le client répond, encore et toujours, présent. « Par contre, on fonctionne habituellement beaucoup à la créativité, on veut surprendre ; mais là, on freine un peu sur le côté créatif pour nous concentrer sur nos bières régulières, poursuit le brasseur. On va tout mettre en œuvre pour poursuivre nos opérations le plus longtemps possible, ce qui implique d’avancer prudemment. » En près de 20 années d’existence, les équipes de La Voie Maltée ont en effet appris à « ne prendre aucune décision impulsive ».

C’est aussi cette extrême prudence qui a conduit le responsable à fermer, purement et simplement, les cinq restaurants que compte la bannière. « Pas de take out ni de livraison, résume Daniel Giguère. On a estimé qu’il était plus bénéfique de cesser nos activités de restauration que de réorganiser notre offre à la hâte. C’est un choix qu’on a fait et on ne le regrette pas. »

En faisant une croix sur les revenus d’ordinaire générés par ces cinq adresses et en tenant compte de l’annulation de différents partenariats et événements, le dirigeant a dû, comme tant d’autres, sortir la calculette. Mais difficile de planifier un budget sans connaître le calendrier précis de la tant-attendue relance. « On regarde dans notre boule de cristal, mais on ne voit pas grand-chose pour l’instant. Le fait de pouvoir continuer à brasser diminue un peu les risques, mais ça ne sauvera pas tout. La question que je me pose aujourd’hui, c’est de savoir combien je vais avoir d’argent lorsqu’on va rouvrir. »

Esprit de corps

Malgré tout, grâce à la poursuite des activités de brassage et aux premières aides annoncées (notamment la subvention salariale de 75 % promise par le gouvernement fédéral), Daniel Giguère croit que le secteur des microbrasseries pourrait connaître moins de drames que le reste de l’industrie des HRI. « Oui, il y aura des pertes et des difficultés, mais peut-être pas de fermetures », espère-t-il. Et de saluer, une fois encore, l’esprit corporatif et l’unité affichés par les micros québécoises. « La cohésion s’est même renforcée au cours des derniers jours, note-t-il. On est tous dans le même bateau. L’Association des microbrasseries du Québec est très présente et communique beaucoup. Et dans l’ensemble, je pense que le moral est assez bon. »

Durant tout l’entretien qu’il accorde au HRImag, l’homme d’affaires parle d’une voix calme, posée, presque légère. « Ce qui m’aide à relativiser, c’est de me souvenir qu’il n’y a pas que moi, Daniel Giguère, qui suis touché, mais que la crise concerne sept milliards d’humains. Surtout, je me dis que, pour une fois, je n’ai pas le contrôle sur l’ensemble de la situation, que je suis obligé d’accepter ce qui nous arrive. J’ai aussi la chance d’être épaulé par une équipe de feu. Disons que ça aide à rester calme et positif et à ne pas souffrir d’anxiété. Ou, en tout cas, à ce que ça ne paraisse pas… »
 

Relisez le portrait de Daniel Giguère : J’ai appris la patience

Mots-clés: 02 Saguenay-Lac-Saint-Jean
Alcool
Portraits
Restauration

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).