D’hier à aujourd’hui

 
4 juillet 2017
L’argent traditionnel

Si l’argent en espèces a l’avantage de permettre un paiement instantané sans l’entremise d’un service assorti de frais d’utilisation, ce mode de paiement a certains inconvénients. D’abord, les gens en ont de moins en moins sur eux, mais en plus, les billets sont plus faciles à falsifier. Le paiement en espèces implique aussi la manipulation de petite monnaie et la nécessité de faire le suivi et la gestion des comptes transactionnels. Ensuite, comme la majorité, sans dire la totalité, des nouvelles méthodes de paiement ne sont pas basées sur une nouvelle façon d’utiliser l’argent comptant ; il serait insensé de miser sur ce type de paiement comme étant celui qui régnera dans le futur.

La carte à puce à insérer

Cette méthode de paiement est probablement l’une des plus utilisées de nos jours. Elle sert aux cartes de débit comme de crédit. À moins que la puce ne cesse de fonctionner, le client n’a plus besoin de signer : il n’a qu’à utiliser son numéro d’identification personnel (NIP). Les transactions se font de façon simple, rapide et sécuritaire. Ce mode de paiement favorise donc les achats impulsifs.

Cependant, elle entraîne des frais transactionnels pour l’exploitant. Pour la clientèle, de légers désagréments peuvent survenir et allonger le temps nécessaire à la réalisation d’une transaction, par exemple advenant l’oubli du NIP. Depuis l’arrivée du paiement sans contact, les clients peuvent trouver ce type de paiement moins intéressant et un peu plus long.

La carte prépayée

La carte prépayée fonctionne de la même façon que la carte à puce. Elle limite cependant son utilisateur au solde de la carte, ce qui peut causer des désagréments si les fonds sont épuisés. Au Québec, ce type de carte n’est pas encore utilisé à son plein potentiel, alors qu’à Hong Kong, les utilisateurs de la carte Octopus peuvent faire des paiements sans contact et réapprovisionner leur carte à leur guise. Elle peut être utilisée dans une vaste variété de commerces : transports, magasins, restaurants, stationnements, libres-services, espaces publics, etc.

La carte-cadeau

Tout comme la carte prépayée, la carte-cadeau est limitée à un certain montant. Lorsque le client se rend dans l’établissement pour utiliser sa carte-cadeau, il est assez rare qu’il fasse un achat correspondant à son montant exact. Il lui restera peut-être un peu d’argent qu’il pourra appliquer à un prochain achat. Il « perdra » ce surplus s’il ne retourne pas dans le commerce. Il n’est pas rare qu’un titulaire de carte-cadeau fasse un achat dont la valeur dépasse celle de sa carte ; il doit alors tout de même utiliser une autre méthode de paiement pour combler la différence.

Le paiement sans contact

Lorsque l’on parle de paiement sans contact, on pense tout de suite aux cartes de crédit récentes qui s’utilisent de la même façon que la carte OPUS de transport en commun.

Cette solution de paiement est aussi sécuritaire que la carte à puce, mais plus rapide et plus simple, car elle ne nécessite pas de NIP. Mentionnons d’ailleurs qu’une étude du MIT a démontré que l’utilisation de méthodes de paiement simples comme les cartes, incite le consommateur à dépenser plus d’argent, ce qui favoriserait encore une fois les achats impulsifs.

Malheureusement, ce type de paiement est souvent limité à des achats de moins de 100 $ et implique aussi des frais d’utilisation pour le commerçant. De plus, une personne pourrait facilement faire un achat avec une carte volée.

Cette solution convient bien évidemment à la carte de crédit matérielle, mais elle peut aussi fonctionner notamment avec un téléphone intelligent qui supporte la technologie NFC. D’ailleurs, Desjardins permet déjà à ses usagers détenteurs d’un téléphone intelligent muni d’une carte SIM (Subscriber Identity Module) NFC (Near Field Communication) (sans contact) d’effectuer des paiements mobiles de moins de 100 $ via une application bancaire. Ils peuvent utiliser cette méthode de paiement dans tous les établissements dont le terminal affiche le symbole de la technologie sans contact. Pour ce faire, ils n’ont qu’à tenir leur téléphone près du terminal du marchand et le garder immobile durant quelques secondes pour payer. 

À lire aussi !

© HRI 2012-2020 Tous droits réservés.
HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions).