Christina Poon, nouvelle DG du W Montréal : « Je suis choyée »

20 janvier 2017 - Par Pierre-Alain Belpaire

Le W Montréal a annoncé la nomination de Christina Poon au poste de directrice générale. Le luxueux hôtel de 152 chambres, qui a ouvert ses portes en 2004, souligne, dans un communiqué, que sa nouvelle responsable devra notamment concentrer ses efforts « à l’élévation de la satisfaction des clients ainsi qu’à la gestion des opérations liées à la programmation audacieuse des hôtels W ». Entrée en fonction le 10 janvier dernier, la nouvelle DG dresse, pour HRImag, la liste des nombreux défis qui l’attendent.

HRImag : Christina Poon, comment résumer votre parcours professionnel ?

J’ai baigné dans l’univers de l’hôtellerie et de la restauration dès ma naissance. Mon père a en effet été chef dans des cuisines montréalaises, notamment dans celles du célèbre Jardin Tiki. J’ai donc grandi dans les fourneaux et ça m’a convaincue, à 16 ans, de prendre le chemin de l’ITHQ. J’ai ensuite fait toute ma carrière dans l’hôtellerie (Delta, Hilton Bonaventure), sauf durant les deux dernières années où j’étais responsable des Résidences EVO.

Comment définiriez-vous votre style, votre signature ?

Je pense qu’on peut résumer ça par « travail d’équipe ». Dans notre industrie, on réussit tous ensemble. C’est la raison pour laquelle j’utilise beaucoup de techniques de coaching, de mentorat, afin de créer un esprit collectif, très convivial. En plus, lorsque vous travaillez en équipe, le client le ressent immédiatement.

Pourquoi avoir choisi d’intégrer le W Montréal ?

J’ai toujours été attirée par le service à la clientèle mais aussi par l’univers de l’événementiel, de la mode, le côté créatif… Le W me permet de rassembler tous ces éléments.

Quels y seront vos principaux défis et chantiers ?

Je veux avant tout aider cet hôtel magnifique à continuer à se démarquer. Le W est une bannière unique et doit le rester. Il faut être fier de cette différence, la faire vivre tant à l’interne qu’à l’externe. Nous allons également entamer des rénovations des trois grandes suites et une révision de tous les espaces communs, afin de les mettre encore plus au goût du jour.

Comment décririez-vous la clientèle du W Montréal ?

C’est ce qu’on appellerait, en bon québécois, « une bibitte spéciale et un peu différente ». (rires) Ce sont des personnalités pas mal éclatées, qui ne veulent pas arriver dans un hôtel trop traditionnel. Ils veulent plutôt un hôtel qui réponde à leur « côté sprite ». À nous de mettre tout en œuvre pour répondre à leurs attentes, aussi élevées ou originales soient-elles.

Vous reprenez les rênes de cette jeune institution montréalaise à un moment-clé : en plein 375e anniversaire de la ville de Montréal, alors que l’année 2016 a battu tous les records d’affluence touristique,… La pression n’est-elle pas trop forte ?

Ce sont des éléments très positifs. Et puis les différents acteurs (Tourisme Montréal, la Ville, l’industrie hôtelière…) ont fait un excellent travail. Tous les indicateurs sont au vert : les croisières augmentent, les réservations aussi, Montréal et le Canada ont été récemment cités dans de grands médias, … Nous devons profiter de cette vague pour aller encore plus loin. Tout bouge, oui, mais tout bouge positivement. 2016 a été une superbe année, 2017 doit être encore meilleure.

Vous semblez particulièrement sereine…

C’est grâce à mon prédécesseur, Jean-François Pouliot, qui m’a facilité la tâche. Je récupère une équipe solide, un hôtel parfaitement géré. Les défis ne manquent pas, certes, mais tout n’est pas à refaire. Je suis choyée !

(Crédit photo : W Montréal)

Pour suivre le W Montréal :

À lire aussi !




PROPOSEZ UNE
NOUVELLE !


© HRI 2012-2019
Tous droits réservés.

HRImag est un média francophone (site Web et magazine papier) qui offre de l'information de pointe sur l'industrie des HRI (hôtels, restaurants et institutions.